Publicité.



Eure : à Condé-sur-Iton, la rivière retrouve son lit d'origine après 18 mois de travaux


Publié le Mardi 3 Novembre 2015 à 19:37 l Actualisé le 03/11 - 23:47


Dix-huit mois de travaux auront été nécessaires pour que coule à nouveau la rivière à Condé-sur-Iton (Photo @Département 27)
Dix-huit mois de travaux auront été nécessaires pour que coule à nouveau la rivière à Condé-sur-Iton (Photo @Département 27)
Dix-huit mois de travaux auront été nécessaires pour que coule à nouveau la rivière à Condé-sur-Iton (Eure). L’espace naturel du Fourneau a été inauguré samedi 31 octobre en présence d’une centaine d’habitants.

« Plus de 40 % des touristes choisissent l’Eure parce qu’ils aiment l’environnement de notre territoire et notre nature préservée », a rappelé Gérard Chéron, vice-président du Département (1), lors de l’inauguration du nouvel espace naturel de Condé-sur-Iton. « La sauvegarde de la nature et de la biodiversité est un facteur d’attractivité car il est signe d’une qualité de vie pour ses habitants. C’est pourquoi le Conseil départemental est engagé dans la protection d’une cinquantaine de sites d’intérêts écologiques reconnus. »

Ainsi, en 2006, quand les services du Département de l'Eure s’intéressent à l’étang de Condé-sur-Iton, il n’est plus que vase, orties et saules. La diversité écologique et paysagère du site originel a laissé place à la monotonie d’un boisement. Un vaste programme de travaux est alors entrepris par le Département pour recréer le milieu naturel et donner vie aux 12 ha de l'Espace Naturel Sensible (ENS) de Condé-sur-Iton.

Un projet cofinancé de 1,2 M€
« Pour vous donner une idée de l’ampleur de ce chantier », rappelle Bernard Toussaint, maire de Condé-sur-Iton, « je vais vous citer quelques chiffres : 1500 m3 de bois revalorisés en copeaux, 1000 tonnes d’enrochement et 6000 tonnes de cailloux et de sable pour faire les aménagements des berges. »

D'un coût total de 1,2 million d’€, cet ENS a été financé par le Département (20%), l’Europe (29% au titre du FEDER) et l’agence de l’eau Seine Normandie (51%). « Nous sommes tous conscients que des travaux étaient nécessaires, surtout après la tempête de 99 » , souligne le maire ajoutant : « Les temps changent et l’étang a su changer pour renaître sous la forme d’une rivière. »

Accès aux personnes à mobilité réduite
Réalisé sous la maîtrise d'ouvrage du Conseil départemental, le chantier a consister en l’abatage d'arbres, le creusement de mares, la recréation du lit de la rivière, l’enlèvement des ouvrages hydrauliques (anciennes vannes et seuil), la création d'une passe à poissons, l’aménagement de sentiers pour le public et la création d’un cheminement jusqu’au ponton de pêche pour les personnes à mobilité réduite. Fortement attachés à l’ancien étang de Condé-sur-Iton, près d'une centaine d’habitants étaient présents lors de cette inauguration.

Le site baptisé par les habitants
Longtemps dénommé « ancien étang de Condé », l’ENS porte désormais le nom d’ « espace naturel du Fourneau ». Pour baptiser ce lieu, les habitants ont été sollicités via un questionnaire déposé dans leur boite aux lettres. Ils pouvaient répondre directement sur internet ou le rendre à la mairie.
 
Ainsi, 13,7 % des habitants du village ont participé à cette enquête qui proposait de choisir parmi 4 appellations :

"Espace naturel des cailloux bleus", en référence aux cailloux qu'on trouve sur le site, déchets (appelés laitiers) des fonderies qui ont longtemps occupé l'espace ;

"Espace naturels des clines", en référence au nom qu'on donne à ces cailloux bleus dans le sud de l'Eure ;

"Espace naturel de Brokk", en référence à une créature fantastique de la mythologie viking : le nain forgeron ;

et "Espace naturel du Fourneau", en référence au lieu-dit du site, qui a été choisi par 43 % des votants.

(1) Gérard Chéron est en charge des politiques de l’eau et de l’assainissement, de la protection des ressources naturelles et des économies d’énergie.

Histoire d’un lieu familial

Eure : à Condé-sur-Iton, la rivière retrouve son lit d'origine après 18 mois de travaux
Créé par la main de l’homme dans le fil de la rivière Iton, l’étang de Condé-sur-Iton a lentement disparu après avoir eu une vocation économique, industrielle puis récréative. Depuis le milieu du XXe siècle, faute d’usage et d’entretien, il s’envase peu à peu jusqu’à disparaître presque complètement après la tempête de 1999 et les fortes crues de 2002.

Pourtant, Condé-sur-Iton a longtemps vu défiler pêcheurs et promeneurs du dimanche : son étang, un véritable « miroir » dans la mémoire locale, faisait la réputation du village. Malgré le souhait de la commune et de ses habitants, le curage de l’étang se révélait impossible et ne répondait pas aux engagements environnementaux du Département pour son territoire.

Les travaux engagés par le Conseil départemental de l'Eure pour redessiner le lit de l'Iton ont donc fait définitivement disparaître l’étang mais permettent d’écrire une nouvelle page à l’histoire de ce site.





SEINE-MARITIME | POLITIQUE | ROUEN | LE HAVRE | EURE | NORMANDIE




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE