Elbeuf : ils s'amusaient à tirer à la carabine sur des pigeons et touchent deux passants


Mercredi 25 Février 2015 à 12:15 l Actualisé Mercredi 25 Février 2015 - 16:33



Les cadavres d'au moins cinq pigeons ont été retrouvés par les policiers (Photo d'illustration)
Les cadavres d'au moins cinq pigeons ont été retrouvés par les policiers (Photo d'illustration)
Cinq jeunes gens, de 17 à 19 ans, ont été placés en garde à vue hier soir, mardi, à l'hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime). Ils sont soupçonnés d'avoir tiré non seulement sur des pigeons (5 cadavres ont été retrouvés) mais aussi et surtout sur des passants. 

Les faits se sont produits avant 18 heures, avenue Jean-Jaurès à Elbeuf. Plusieurs appels sont parvenus à police-secours de personnes affirmant avoir entendu des bruits de coups de feu. De fait, un homme circulant à scooter a été touché à un bras, sans gravité, et un passant au niveau du crâne. Les victimes ont simplement ressenti comme des picotements, sans plus.

Procédant à une enquête de voisinage, sur place, les policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) ont appris que les tirs provenaient d'un appartement situé dans les étages d'un immeuble de la rue Jean-Jaurès. L'appartement en question était rapidement localisé et ses trois occupants interpellés.

Les déclarations de témoins permettaient également d'apprendre que deux individus avaient pris la fuite à bord d'une voiture qui était interceptée un peu plus tard à Elbeuf, par une patrouille du groupe de sécurité de proximité (GSP). 

Les cinq suspects ont été placés en garde à vue. Ils ont affirmé, lors de leur audition, qu'ils s'amusaient à tirer sur des pigeons. La carabine n'a pas été retrouvée.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com