Des plongeurs de la Marine nationale au secours d'un chalutier à la dérive au large d'Antifer


Jeudi 12 Mars 2015 à 20:39 l Actualisé Vendredi 13 Mars 2015 - 01:04



Les plongeurs du Cassiopée lors de leur intervention sur le chalutier "Pierre de Jade", au large du cap d'Antifer ce jeudi (Photo Marine nationale)
Les plongeurs du Cassiopée lors de leur intervention sur le chalutier "Pierre de Jade", au large du cap d'Antifer ce jeudi (Photo Marine nationale)
Les plongeurs du chasseur de mines Cassiopée de la Marine nationale sont intervenus aujourd'hui jeudi 12 mars vers 13 heures au large du cap d'Antifer (Seine-Maritime) pour porter assistance à un chalutier à la dérive.

L'équipage du "Pierre de Jade", basé à Granville (Manche), avait signalé au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg, que l'hélice du navire était entravée par un filet pélagique dérivant. Le Cassiopée a été immédiatement invité à faire route vers le chalutier en difficulté.

Scie à métaux et couteaux à dents

Dans un premier temps, le commandant du chasseur de mines et un plongeur se sont chargés d'évaluer la situation et de présenter aux trois marins du chalutier l’opération sous marine visant à dégager l’hélice et la ligne d’arbre. Puis la plongée a été ordonnée : trois plongeurs se sont ’immergés, équipés de scie à métaux et couteaux à dents, outils généralement les plus adaptés pour découper les tronçons d’aussières ou de filets.

Après 30 minutes de travail sous-marin, l’hélice et la ligne d’arbre étaient dégagées, tandis qu’une visite de coque était réalisée par mesure de sécurité.

Solidarité entre gens de mer

Après la récupération des plongeurs, les essais menés par le chalutier devaient permettre de valider le bon fonctionnement de l’appareil propulsif. Le « Pierre de Jade » pouvait alors reprendre sa route vers Port-en-Bessin tandis que le commandant de la « Cassiopée », le lieutenant de vaisseau Rémi Briand, et le patron de pêche échangeaient quelques mots à la VHF, "renforçant ainsi la solidarité entre gens de mer", soulignait la préfecture maritime, ce soir dans un communiqué.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com