Publicité.



Agression à Val-de-Reuil : le détenu voulait voir un médecin, il frappe et blesse deux surveillants


Publié le Lundi 8 Août 2016 à 08:04 l Actualisé le 08/08 - 10:39


C'est la troisième agression sur des surveillants en moins d'un mois, selon Les syndicats du centre de détention de l'Eure (illustration)
C'est la troisième agression sur des surveillants en moins d'un mois, selon Les syndicats du centre de détention de l'Eure (illustration)
Deux surveillants du centre de détention de Val-de-Reuil (Eure) ont été frappés et blessés hier dimanche 7 août par un détenu placé sous "régime contrôlé". L'un d'eux eux, une surveillante, a deux dents cassées. Ils se sont vu prescrire 5 jours d'incapacité temporaire de travail (ITT).

Les faits, qui se sont déroulés à 13h05, ont été révélés par deux syndicats pénitentiaires, l'Ufap-Unsa et le SPS. Le détenu s'en est pris aux surveillants au moment où ils ouvraient sa cellule.

3ème agression en moins d'un mois

"La surveillante a pris un coup de poing au visage et son collègue a reçu plusieurs coups de poing, dont un à la tempe et un à la bouche et d'autres sur le haut du corps", détaille Émilien Kerleau, pour le syndicat Ufap-Unsa justice de Val-de-Reuil, qui dénonce cette nouvelle agression, la troisième en moins d'un mois au centre des Vignettes. Les précédentes avaient été signalées les 18 et 25 juillet.

L'auteur des violences "a été placé en cellule disciplinaire", précise-t-il. Le détenu aurait expliqué sa réaction par le fait qu'"il ne se sentait pas bien et voulait voir un médecin Immédiatement"

Des "conditions de travail de plus en plus difficiles"

Le syndicat pénitentiaire des surveillants non gradés (SPS) a également réagi par la voix de son délégué régional Nicolas Bihan. "Une fois de plus nous pouvons constater que les surveillants travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles et n'ont pas pour autant la reconnaissanse qu'il le faut", écrit-il dans un communiqué publié ce lundi matin.

"Les agressions verbales et physiques font partie de notre quotidien mais la politique actuelle est hélas toujours axée sur les conditions de détention des détenus avant de penser au sort des surveillants", déplore le syndicaliste.

"Je suis plus qu'écoeuré de voir les agressions s'enchaîner à Val de Reuil, nous avons l'impression de revivre la même histoire chaque semaine, une bien triste histoire."





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE