L'INFO EN CONTINU


Rouen : ses amis s’éclipsent au moment de payer l’addition, lui est arrêté pour « filouterie d'aliments »




Publié le Jeudi 5 Septembre 2019 à 12:43

Ils étaient trois à la table d'un restaurant de la rue Martainville. Au moment de régler l'addition, deux d'entre eux ont levé le siège prétextant aller retirer de l'argent à un distributeur. Ils ne sont pas revenus. Dindon de la farce, le troisième, sans argent, s'est retrouvé en garde à vue



L’addition est restée sur les bras du restaurateur - illustration @ Pixabay
L’addition est restée sur les bras du restaurateur - illustration @ Pixabay
Un habitant de Villalet, dans l’Eure, a passé cette nuit de mercredi à jeudi en garde à vue à l’hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime). Cet homme de 46 ans a été interpellé, mercredi vers 22 heures, pour « filouterie d’aliments ». En clair, il n’avait pas d’argent pour payer sa note de restaurant qui s’élevait à 110€.

En début de soirée, trois amis s’installent à une table d’un restaurant de la rue Martainville à Rouen. Les trois hommes boivent et mangent sans se soucier du montant de l’addition. 

Ses amis le laissent payer la note

Le repas terminé, et l’heure venue de payer la « douloureuse », deux des convives quittent le restaurant prétextant aller chercher de l’argent liquide au distributeur automatique le plus proche.

Les minutes s’égrènent et les deux hommes ne reviennent pas. Le restaurateur trouve le temps long, s’impatiente : il demande au troisième homme, toujours à table, de régler la note, soit 110€. Bien embêté, ce dernier s’est dit sans argent et dans l’incapacité de sortir une telle somme.

2 grammes dans le sang

Le restaurateur a fait appel à la police, et le client indélicat a été embarqué pour « filouterie d’aliments ». Avant son placement en garde à vue, il a été soumis à un dépistage d’alcoolémie qui a révélé un taux de plus de 2 grammes dans le sang.

Lors de son audition, après dégrisement, le quadragénaire a affirmé ne pas connaître l’identité des deux hommes qui étaient à sa table au restaurant.

Il était toujours entendu ce jeudi matin par les enquêteurs.











Accueil Accueil            







 

Suivez-nous sur Facebook