Le transport fluvial, l’autre solution à la pollution de l’air en Ile-de-France


Lundi 17 Mars 2014 à 22:17 l Actualisé Lundi 17 Mars 2014 - 22:31



1 convoi de conteneurs fluvial (5000t) = 250 camions en moins sur les routes
1 convoi de conteneurs fluvial (5000t) = 250 camions en moins sur les routes
Chaque année plus de 20 millions de tonnes de marchandises sont acheminées via le réseau portuaire d'Ile-de-France. «  Moins de camions en circulation sur les routes de la région c’est moins de pollution et moins d’embouteillage », plaide Haropa-Ports de Paris, l’établissement public en charge du développement du transport fluvial en Ile-de-France et qui comprend aussi les ports de Rouen et du Havre.

1 million de camions en moins
 
Selon l’éco-comparateur réalisé en partenariat avec l’ADEME Ile-de-France et le Conseil Régional, l’économie de CO2 réalisé chaque année grâce au transport fluvial est de  200 000 tonnes. L’activité portuaire représente 1 million de camions en moins sur les routes.

Le fret ferroviaire est également en forte progression sur les plateformes multimodales d’Ile-de-France pour la troisième année consécutive : + 15%.
 
« Aujourd’hui  60 % de ces trafics concernent les matériaux liés au BTP. Le trafic fluvial des déchets-produits valorisables (15 %) et des conteneurs connaissent  sur les cinq dernières années une croissance importante », observe Haropa-Ports de Paris.

Nouvelles infrastructures portuaires
 
La logistique fluviale urbaine (c’est-à-dire l’acheminement des marchandises manufacturées au cœur de la capitale) est également une filière d’avenir. La logistique mise en place par Franprix au port de la Bourdonnais en est le meilleur exemple.

Pour poursuivre son action de développement des modes de  transport propre, Ports de Paris mise principalement sur deux  types d’infrastructures portuaires :
 
- Un hôtel logistique sur le port d’Austerlitz dans le 13ème arrondissement de Paris pour le développement d’une logistique urbaine privilégiant l’usage du fleuve et de véhicules de livraison électriques,
 
- Une plate-forme « Port Seine Métropole » dans les Yvelines, pour assurer une logistique propre des projets de construction du Grand Paris.
 
Ces développements trouvent une ampleur nouvelle dans le cadre d’Haropa, union des ports de Paris, Rouen et Le Havre, qui procure un débouché maritime à Paris. En 2013, les trafics d’Haropa ont augmenté de 6 %.
 







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com