Attention aux vols par ruse.

Seine-Maritime : les pseudo-vendeurs de calendriers vident le porte-monnaie du vieil homme


Mardi 8 Novembre 2016 à 17:31

Illustration@infonormandie
Illustration@infonormandie
Les services de police et de gendarmerie appellent à la prudence. Les faux vendeurs de calendriers sont de retour prêts à passer à l'action. Une personne âgée de Maromme, près de Rouen, en a fait les frais hier, lundi 7 novembre. 

Vers 15 heures, deux jeunes gens, un garçon et une fille, se sont présentés à la barrière de son pavillon, ont sonné et comme personne ne répondait sont entrés dans l'habitation qui n'était pas fermée à clé. Les deux intrus sont alors tombés nez-à-nez avec le propriétaire des lieux, âgé de 84 ans, qui leur a expliqué qu'il avait du mal à se déplacer.

Vendeurs de calendriers pour la mairie... 

Sans se démonter, le jeune homme d'une vingtaine d'années a prétexté vendre des calendriers pour le compte de la mairie de Maromme. Il en a proposé un au vieil homme qui est allé chercher son porte-monnaie et en a extrait un billet de 10€ qu'il a remis aux jeunes gens. A cet instant, la jeune fille, qui serait âgée d'une quinzaine d'années, est venue en aide à l'octogénaire en lui proposant de refermer son porte-monnaie. Elle en aurait alors profité pour faire main basse sur un billet de 50 € puis les deux visiteurs sont partis précipitamment. 

La victime a immédiatement alerté police-secours. Mais les recherches effectuées dans le quartier n'ont pas permis de retrouver les voleurs. Les policiers qui ont leur signalement ont ouvert une enquête pour vol par ruse.

Etre vigilant à l'approche des fêtes

Ce fait divers malheureusement loin d'être isolé est l'occasion pour les forces de l'ordre d'inviter les personnes âgées à observer la plus grande prudence face à des démarcheurs à domicile.

A l'approche des fêtes de fin d'année, les vols par ruse ou fausse qualité se multiplient. Il convient donc de ne pas ouvrir sa porte ou de laisser entrer chez soi des inconnus quel que soit le motif invoqué. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à composer le numéro de police-secours (le 17), insiste l'officier chargé de la communication à l'état major de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Seine-Maritime.

En ce qui concerne, les pompiers, le facteur ou encore les éboueurs qui ne vont pas manquer de venir proposer leur calendrier, il est vivement conseillé de préparer une pièce ou un billet, voire un chèque préalablement rempli, en vue de leur passage. 














Publicité.














PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook