Seine-Maritime.

Saint-Étienne-du-Rouvray : collège vandalisé et affrontements entre policiers et une centaine d'assaillants


Mardi 6 Juin 2017 à 11:07

Au plus fort des affrontements, une quarantaine de policiers ont été mobilisés aux abords du collège Maximilien Robespierre (illustration)
Au plus fort des affrontements, une quarantaine de policiers ont été mobilisés aux abords du collège Maximilien Robespierre (illustration)
De violents incidents se sont déroulés dans la soirée d'hier lundi 5 juin aux abords du collège Robespierre à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) entre les forces de l'ordre et une centaine d'individus. Il n'y a pas eu de blessé.

Au départ, vers 20 heures, la police est appelée à intervenir au collège Robespierre où l'alarme intrusion s'est déclenchée. À leur arrivée sur place, les hommes de la brigade anti-criminalite (Bac) constatent aucune présence suspecte. En revanche, ils découvrent qui le hall d'accueil de l'établissement a été saccagé : vitres brisées, meubles et présentoirs renversés...

Une centaine d'assaillants

La présence des policiers dans le quartier suscite la curiosité : un attroupement d'une centaine d'individus se forme rapidement au niveau du parc, des individus qui se montrent particulièrement hostiles. Des projectiles sont lancés en direction des fonctionnaires de la Bac qui doivent alors faire appel à des renforts.

Une quarantaine de policiers (police-secours, Bac, brigade canine) se déploient pour sécuriser le secteur. Ils font usage d'un lanceur de balles de défense et de grenades de désencerclement pour disperser les assaillants.

Vers 22 heures, le calme revenu, un dispositif de sécurisation est mis en place pour le reste de la nuit. Il n'y a pas de blessé ni d'interpellations.

Enquête de police technique et scientifique

L'enquête a été confiée à la sûreté départementale avec le concours du service régional de l'identité judiciaire en charge des constatations de police technique et scientifique (recherche d'empreinte sur les projectiles et exploitation de la vidéosurveillance).
 



Voiture et scooter volés dans la cour du collège : deux interpellations

Les échauffourées sont-elles en rapport avec l'interpellation ce week-end de deux adolescents surpris dans l'enceinte de ce même collège Maximilien de Robespierre ? 

Samedi 3 juin, peu avant 8 heures du matin, la police est avisée qu'un véhicule Hyundai i30 avec deux jeunes gens à bord vient de penetrer dans la cour de l'étabissement. Lors des vérifications, sur place, les policiers constatent que la voiture est déclarée volée depuis la veille à Grand-Quevilly. Ses occupants sont surpris en train de bricoler à proximité un scooter, dont le système de démarrage est fracturé. Il s'avère que l'engin a lui aussi été dérobé dans le courant de la nuit.

Les deux jeunes gens, âgés de 16 ans et domiciliés à Saint-Etienne-du-Rouvray et Rouen, sont interpellés et placés en garde à vue pour recel de vol.
Les deux adolescents avaient pénétré dans la cour de l'établissement
Les deux adolescents avaient pénétré dans la cour de l'établissement














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook