Publicité.



Le retraité Lillebonnais a envoyé au moins 107 lettres contenant de la poudre suspecte


Publié le Lundi 13 Janvier 2014 à 15:31 l Actualisé le 14/01 - 23:11


Le retraité de Lillebonne a posté au moins 107 lettres depuis 2009 toutes adressées à des administrations et des personnalités en Seine-Maritime et en région parisienne (Photo d'illustration)
Le retraité de Lillebonne a posté au moins 107 lettres depuis 2009 toutes adressées à des administrations et des personnalités en Seine-Maritime et en région parisienne (Photo d'illustration)
Le retraité de 63 ans originaire de Lillebonne, près du Havre, mis en cause dans l'envoi de lettres suspectes qui se sont avérées contenir de la poudre de ciment et/ou de la matière végétale, a été mis en examen pour "violences volontaires avec préméditation", des faits punis de trois ans d'emprisonnement. Il a été placé sous contrôle judiciaire par un juge d'instruction parisien. Dans le cadre d'une information judiciaire, une commission rogatoire a été délivrée par le magistrat aux policiers de la 1ère DPJ (division de police judiciaire) de la Préfecture de police de Paris afin qu'ils puissent poursuivre leurs investigations.

Des lettres mais jamais de menaces

Des investigations qui ne devraient pas révéler de surprise. L'auteur des lettres, qui « ne peut pas être considéré comme un corbeau dans la mesure où il n'a jamais proféré de menaces, ni écrites ni verbales », aux destinataires de ces courriers, a reconnu les faits sans jamais tenter de se dérober ni de se cacher, indique une source proche de l'enquête.

Comme InfoNormandie.com l'a révélé, le sexagénaire a déclaré pendant sa garde à vue qu'il a agi ainsi pour manifester son « dégoût des politiques », sa « haine de la société ». Sans « aucune idée de violence », avait-il ajouté.

107 lettres déjà saisies

Selon ses déclarations, il aurait commencé à envoyer ce type de lettres en 2009, 2011, en avril 2013 puis en janvier 2014. Pour l'heure, les policiers en ont déjà comptabilisés 107, mais ils n'excluent pas d'en trouver d'autres.

Interpellé à l'aéroport d'Orly alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour rejoindre un proche dans le sud de la France, le retraité a été placé en garde à vue ainsi que son ex-femme, âgée de 53 ans, interpellée, elle, à Saint-Germain-en-Laye où elle tient un restaurant avec son nouveau compagnon. Cette dernière, suspectée depuis plusieurs semaines par les enquêteurs d'être à l'origine de lettres envoyées à des personnalités politiques et économiques en avril 2013 en région parisienne, a finalement été mise hors de cause.

Selon nos informations, le couple vivait séparé « officiellement, depuis un an ».






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE