Publicité.



Le hall de la mairie de Canteleu victime d'un acte criminel avec des bouteilles incendiaires


Publié le Dimanche 3 Novembre 2013 à 22:44 l Actualisé le 04/11 - 16:55


Les portes coulissantes du hall ont été soufflées par ce qui ressemble à une explosion. Un début d'incendie s'est déclaré provoquant d'im!portants dégâts jusque dans le bureau du maire situé au deuxième étage
Les portes coulissantes du hall ont été soufflées par ce qui ressemble à une explosion. Un début d'incendie s'est déclaré provoquant d'im!portants dégâts jusque dans le bureau du maire situé au deuxième étage
Le hall de la mairie de Canteleu, près de Rouen, a été fortement endommagé par une mini-explosion qui a provoqué un début d'incendie et d'importants dégâts, ce dimanche soir vers 19 h 30. Fort heureusement, les sapeurs-pompiers, alertés par des témoins, sont intervenus rapidement pour éteindre les flammes qui risquaient de se propager au reste des bureaux de l'étage.

Engins incendiaires

A l'arrivée des secours, les portes vitrées coulissantes du hall d'accueil étaient à terre. A l'intérieur, les policiers ont découvert des restes de bouteilles, des canettes de bière semble-t-il. Remplies d'un produit inflammables, elles auraient été utilisées comme un cocktail molotov. Le ou les auteurs de cet acte dont l'origine est criminelle ont jeté ces engins incendiaires et ont pris la fuite aussitôt.
 

L'hôtel de ville de Canteleu
L'hôtel de ville de Canteleu
En explosant, les bouteilles ont déclenché un début d'incendie qui a provoqué comme un effet de souffle"Une onde de surpression" selon les pompiers, qui s'est répercutée curieusement jusqu'au bureau du maire, Christophe Bouillon, situé au deuxième étage du bâtiment. Les deux portes d'entrée de la pièce ont été littéralement soufflées ainsi que les baies vitrées qui donnent sur l'extérieur.

Des dégâts importants

Sous l'effet de la chaleur les gaines électriques du hall d'accueil ont fondu, les murs sont noircis par la fumée. "Les dégâts sont importants", observe une source proche de l'enquête.

En l'absence du maire, c'est l'adjointe de permanence qui s'est rendue sur place. En présence du commissaire Thierry Sénichault, chef d'Etat major à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), elle a pu constater l'ampleur des dégâts et prendre les dispositions d'urgence, avec les services techniques de la ville, afin de sécuriser le bâtiment pour la nuit.

Arrestation mouvementée

L'équipe d'astreinte criminelle et l'Identité judiciaire (IJ) ont commencé leur travail d'investigation. Les restes des bouteilles ainsi que les vitres ont été saisis afin d'être passés au crible des experts en recherche d'ADN et d'empreintes. C'est la Brigade criminelle de la Sûreté départementale qui a été saisie ce lundi matin de l'enquête.

Fait troublant, cet acte criminel est intervenu moins de trois heures après qu'un individu a pénétré dans le hall de la mairie pour dérober 300 euros. Son arrestation a d'ailleurs été mouvementée, car des complices ont voulu s'opposer aux policiers. Ces derniers ont dû alors faire usage de leur flash-ball pour les faire reculer. Lire ici le détail des faits
 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE