La femme retrouvée exécutée dans la forêt de Beaumesnil était-elle une prostituée ?


Mercredi 21 Août 2013 à 23:08 l Actualisé Vendredi 30 Août 2013 - 19:03



Le corps a été découvert en forêt de Beaumesnil (B), à une dizaine de kilomètres de Goupillières (A) où la quinquagénaire vivait  épisodiquement avec son compagnon (@Google Maps)
Le corps a été découvert en forêt de Beaumesnil (B), à une dizaine de kilomètres de Goupillières (A) où la quinquagénaire vivait épisodiquement avec son compagnon (@Google Maps)
La femme âgée 51 ans de nationalité Belge, découverte sans vie dans la forêt de Beaumesnil (Eure) n'a pas encore livré tous ses mystères. On sait désormais qu'elle a été exécutée d'une balle dans la tête. Probablement quelques petites heures seulement avant d'être retrouvée par un habitant du secteur, ce dimanche 4 août dans l'après-midi. A leur arrivée, en effet, les secours ont tenté de la réanimer. En vain.

Il a fallu du temps aux enquêteurs de la gendarmerie pour parvenir à l'identifier. La victime n'avait aucun papier sur elle. Et sa mort est restée longtemps une énigme. Jusqu'à ce que l'autopsie pratiquée il y a une quinzaine de jours révèle la présence dans le crâne d'une "balle de petit calibre". Elle est la cause du décès, selon une source judiciaire.

Une balle dans le crâne

En l'absence de traces suspectes visibles à l'oeil nu, la gendarmerie refusait au départ de privilégier la thèse criminelle. "Nous n'avons pas assez d'éléments pour privilégier cette piste. Nous attendons les résultats des analyses sanguines, médicamenteuses et pathologiques pour en savoir un peu plus", soulignait alors une source proche de l'enquête.

Maintenant que cette femme a été identifiée et qu'on connaît les causes de sa mort, les enquêteurs ont commencé un travail de fond pour tenter de savoir qui elle est. Tout connaître de son passé, de sa famille, de ses fréquentations permettra assurément de mieux cerner sa personnalité. Et savoir ce qui l'a amenée à venir vivre dans l'Eure. Autant de questions qui pour le moment, malgré les nombreux témoignages déjà recueillis, sont sans réponse.

Elle a vécu avec un homme dans l'Eure

Que sait-on vraiment ? La quinquagénaire est née en Belgique et a gardé sa nationalité. Les investigations ont permis d'établir qu'elle avait vécu dans les Ardennes, avant de s'installer à Goupillières, un bourg de 700 habitants situé dans le canton de Beaumont-le-Roger. Ici, personne ne connaît grand chose de cette femme si l'on en croit les quelques témoignages recueillis sur place pour les besoins de l'enquête. Sinon qu'elle a vécu avec un homme rencontré dans l'Eure.

Pourquoi a-t-elle été tuée? Toutes les pistes sont ouvertes. Crime crapuleux, règlement de compte, différend conjugal qui a mal tourné ? "Il y a un travail important à mener", indique-t-on au parquet d'Evreux.

Une ancienne prostituée ?

L'examen du passé de la victime pourrait être déterminant. Certains éléments laissent à penser que cette femme aurait pu se livrer à la prostitution. " C'est un élément qui n'est pas démontré pour l'instant, mais cela n'est pas exclu", indique prudemment le procureur de la République adjoint d'Evreux, qui a ouvert une information judiciaire pour meurtre le 9 août, c'est-à-dire après avoir eu la confirmation de la mort par balle de la quinquagénaire.

Alors la question se pose de savoir si elle n'était pas venue se mettre à l'abri, au "vert", dans l'Eure? "Ses activités anciennes sont au coeur de l'enquête", reconnaît le magistrat.

Son passé, clé de l'énigme

Autre interrogation pour les enquêteurs : a-t-elle été tuée dans ce chemin de la forêt de Beaumesnil ou y a t-elle été transportée grièvement blessée et abandonnée ? Les investigations de police technique et scientifique réalisées par la cellule d'identification judiciaire (CIC) de la gendarmerie devraient permettre de le déterminer.

A ce stade des investigations, il est à peu près certain que la clé de l'énigme apparaîtra en fouillant son passé proche et lointain. Aussi bien en Belgique que dans les Ardennes.

Lire aussi








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com