Publicité.



Conches-en-Ouche : faute d'obtenir sa reddition, le GIGN pourrait déloger le forcené dans la soirée


Publié le Jeudi 21 Mai 2015 à 19:38 l Actualisé le 21/05 - 22:42


L'intervention des hommes du GIGN pourrait être une question d'heures (@DR)
L'intervention des hommes du GIGN pourrait être une question d'heures (@DR)
Le GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie nationale, a pris position ce jeudi en fin d'après-midi autour de la maison de l'homme qui s'est retranché chez lui, cette nuit aux environs de minuit, à Conches-en-Ouche. Ce jeudi soir, la situation semble figée malgré les efforts déployés tout au long de la journée par les deux négociateurs de la gendarmerie pour tenter d'obtenir la reddition du forcené.
De nouveaux tirs entendus dans la journée
L'homme âgé d'une cinquantaine d'années est armé au moins d'un fusil de chasse. Il a tiré en l'air à plusieurs reprises dans la nuit avec cette arme. De nouveaux tirs sporadiques ont été entendus également dans la journée, indique ce soir le lieutenant-colonel Jean-Fabien Malagarie, adjoint du colonel Valot, patron des gendarmes de l'Eure.

Des unités spécialisées ont été mobilisées sur place, renforçant ainsi un dispositif déjà très important. Un périmètre de sécurité a été mis en place qui ne laisse personne approcher autour de la maison.

Le supermarché Carrefour Market, situé tout à côté, en bordure de l'avenue Pierre-Bérégovoy, a été fermé toute la journée pour des raisons de sécurité et les riverains ont été invités à ne pas sortir de chez eux et à rester confinés.

L'arrivée sur les lieux du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) pourrait signifier qu'une intervention devrait être lancée dans la soirée ou en début de nuit au plus tard. L'unité d'élite devrait profiter de la fatigue accumulée par le forcené, sous tention depuis le milieu de la nuit.
"Nous ne sommes pas dans une logique d'intervention", soulignait il y a quelques minutes le lieutenant-colonel Malagarie à infoNormandie. "On essaie de privilégier au maximum la négociation. Nous ne désespérons pas de faire sortir cet homme sans violence. Nous travaillons à obtenir de sa part une reddition dans le calme."
Quoi qu'il en soit, pour l'officier de gendarmerie, "l'affaire sera résolue dans la soirée", afin de ne pas contraindre les riverains à rester confinés toute la nuit chez eux. 

Ce soir, on ne connaissait toujours pas vraiment les motivations du forcené. Pourquoi il s'est retranché, seul, dans sa maison. Selon nos informations, cet homme n'aurait jamais fait parler de lui auparavant.

 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE