Violences dans deux collèges, à Evreux et Gaillon : des faits "inacceptables", estime Pascal Lehongre


« Il n'est pas question de laisser s'installer un climat d'insécurité et de violence » a réagi aujourd'hui le président du Département de l'Eure, qualifiant ces faits d'inacceptables



Par infoNormandie - Mercredi 2 Juin 2021 à 17:49


Un individu, activement recherché, a tiré des mortiers d'artifice au moment de la sortie des élèves du collège Jean-Jaurès à Evreux - Illustration © Google Maps
Un individu, activement recherché, a tiré des mortiers d'artifice au moment de la sortie des élèves du collège Jean-Jaurès à Evreux - Illustration © Google Maps
infoNormandie.com a relaté récemment les indicidents qui se sont produits devant le collège Jean-Jaurès à Evreux (Evreux).  Vendredi 26 mai vers 17 heures, quatre mortiers d'artifice ont été tirés en direction du personnel de l'établissement scolaire, dont la principale adjointe, sans faire de blessé. L'auteur des faits est toujours recherché par les services de police. 

Une enseignante agressée à Gaillon

Un autre établissement du département, le collège Georges-d'Amboise à Gaillon, a également été le théâtre d'un acte de violences, le jeudi 27 mai. Une mère de famille dont le fils faisait l'objet d’une mesure disciplinaire a agressé une enseignante en plein cours.

« Ces violences sont inacceptables et le Conseil départemental est totalement solidaire de la communauté éducative qui est, chaque jour, en première ligne pour transmettre un bien fondamental à nos enfants : la connaissance mais aussi l'éducation », a réagi aujourd'hui, mercredi 2 juin, le président du Département, Pascal Lehongre.

Selon lui, il s'agit d'incidents isolés mais qui ne doivent pas rester sans réponse. « Il n'est pas question de laisser s'installer un climat d'insécurité et de violence sur et autour des établissements ».

Continuer d'améliorer la sécurité des élèves

« Au-delà des systèmes de vidéoprotection que nous avons installés dans une quarantaine de collèges pour sécuriser les accès des établissements, le Département est toujours à l'écoute des besoins de la communauté éducative (mais aussi des communes) pour continuer d'améliorer la sécurité des élèves et des enseignants et des agents territoriaux dans tous les collèges de l'Eure », souligne encore Pascal Lehongre.

L'occasion aussi pour lui de rappeler que le Département est toujours prêt à mettre en place de nouveaux aménagements et dispositifs pour améliorer la sécurisation des élèves et des personnels enseignants et territoriaux dans les 55 collèges de l'Eure.
 



         Partager Partager