FAITS DIVERS


Rouen. « Vous puez la mort » dit-il aux policiers : il est conduit à l’hôpital psychiatrique




Publié le Mercredi 29 Avril 2020 à 11:43

Un homme de 23 ans a été interpellé après avoir vandalisé des panneaux de signalisation à Mesnil-Esnard. Sa garde à vue a été jugée incompatible avec son état de santé



La garde à vue du jeune homme a été jugée incompatible avec son état dd santé - Illustration @ DGPN
La garde à vue du jeune homme a été jugée incompatible avec son état dd santé - Illustration @ DGPN
« Vous puez la mort, vous puez la peste... » Les policiers appelés à intervenir hier soir pour un homme qui commettait des dégradations près de Rouen ne s’attendaient pas à un tel accueil.

Il est aux alentours de 18 heures, ce mardi. L’hôtel de police de Rouen est informé par un témoin qu’un individu est en train de dégrader des panneaux de signalisation routière dans la côte de Bonsecours à Mesnil-Esnard.

Des panneaux de signalisation arrachés

Deux équipages de Police secours se rendent sur place, mais ne trouvent personne. Ils constatent cependant que cinq panneaux ont été endommagés et jonchent le sol.

Les policiers continuent leur chemin et, à la sortie d’un virage, juste avant d’arriver au Mesnil-Esnard, ils aperçoivent un homme dont le signalement correspond à la description fournie par le témoin.

Le piéton tient dans ses mains une branche d’arbre. Il fait semblant d’ignorer les policiers qui s’approchent pour le contrôler. A cet instant, le suspect s’énerve alors, menace et insulte les policiers : « Vous puez la mort. Vous puez la peste », lance-t-il en substance, tout en tenant des propos incohérents.

Hospitalisé en psychiatrie

L’individu, âgé de 23 ans, est interpellé pour dégradations de bien public, menaces, outrages et rébellion. Il est placé en garde à vue à l’hôtel de police. Lors des vérifications, il présente un titre de séjour et déclare être domicilié à Toulouse.

Soumis à un examen psychiatrique, le mis en cause a finalement été admis au centre hospitalier spécialisé du Rouvray, son état de santé étant jugée incompatible avec une garde à vue.











Accueil Accueil            









 

Suivez-nous sur Facebook