Léa, 22 ans, signe un contrat "Parcours emploi compétences" avec Infratec, grâce à Pôle Emploi Rouen Aubette


Une trentaine de jeunes de la Seine-Maritime ont pu tout récemment, officialiser leur embauche aux côtés de leur recruteur par la signature d'un contrat PEC (Parcours emploi compétences). Léa, 22 ans, a été embauchée par la société rouennaise Infratec



Par infoNormandie - Lundi 27 Septembre 2021 à 17:29


Léa a signé son premier contrat à durée indéterminée avec la société Infratec, représentée ici par Cédric Laurant (à droite) en présence de Christophe Lebel, directeur adjoint de l'agence Pôle emploi Aubette et de Chrystelle Duchemin, conseillère entreprise de Pôle Emploi Aubette (absente sur la photo)
Léa a signé son premier contrat à durée indéterminée avec la société Infratec, représentée ici par Cédric Laurant (à droite) en présence de Christophe Lebel, directeur adjoint de l'agence Pôle emploi Aubette et de Chrystelle Duchemin, conseillère entreprise de Pôle Emploi Aubette (absente sur la photo)
Mettre en lumière le parcours emploi compétences : telle est la démarche des agences Pôle Emploi de Seine-Maritime. Une mesure, parmi d'autres, qui s'inscrit dans le cadre du plan de relance "post-Covid" initié par le gouvernement.  

Trente-trois jeunes de la Seine-Maritime ont pu ainsi, tout récemment, officialiser leur embauche aux côtés de leur recruteur par la signature d'un contrat PEC (Parcours emploi compétences). « Un reflet des nombreux recrutements concrétisés depuis le début de l’année grâce au plan de relance, levier pour favoriser l’embauche des publics les plus fragilisés par la crise sanitaire », précise-t-on à Pôle emploi.

Porte ouverte sur la vie active

A l'exemple de Léa, en recherche d'emploi, qui vient de signer via l'agence Pôle Emploi Aubette à Rouen un contrat à durée indéterminée à temps plein avec la société Infratec Ingénierie, un bureau d'études rouennais exerçant dans les domaines d'activités du bâtiment.

Originaire de Notre-Dame-de-Bondeville, Léa, 22 ans, a fait des études au lycée Lanfry à Saint-Etienne-du-Rouvray. Au terme d'un contrat en alternance de deux ans chez Infratec, elle a décroché en juin 2021 un BTS Economie de la construction. La porte ouverte sur la vie active.

« J'ai eu la chance de trouver un emploi tout de suite après mon BTS », se réjouit Léa. Infratec lui a, en effet, proposé de l'embaucher en CDI et à temps plein, dès le 1er septembre. « C'est super. Ils ont été contents de mon travail » , résume la jeune femme.

Après son Bac en 2017, Léa se souvient avoir un peu galéré et cherché sa voie. Aussi, après une première année de biologie, elle a pris rendez-vous  avec un conseiller de Pôle Emploi pour discuter d'un projet de formation. « Grâce à ça, j'ai pu trouver une école et une entreprise », dit-elle. 

Accélérer un retour à l'emploi.

La signature du contrat PEC entre Léa et Infratec illustre parfaitement les aides et mesures mises en œuvre chaque jour par les équipes de Pôle Emploi auprès des demandeurs d’emploi et des entreprises, souligne Christophe Lebel, directeur adjoint de l'agence de Rouen Aubette.

L'occasion pour lui de rappeler que toute personne de moins de 26 ans, inscrite en accompagnement intensif et disposant de ressources inférieures à 300€ par mois peut obtenir une aide exceptionnelle versée par Pôle emploi. Le but est d'accélérer un retour à l'emploi.

« Cette aide est faite pour financer une dépense de votre vie quotidienne comme un abonnement internet, l’acquisition d’un smartphone, ou de nouveaux vêtements par exemple », explique le directeur adjoint de Pôle emploi Rouen Aubette. Le montant maximum est fixé à 497,50 € par mois, et plafonné à 1492,50 € sur six mois.