FAITS DIVERS

Le Havre : un skipper de la transat en garde à vue, soupçonné d'agression sexuelle


Publié le Samedi 4 Novembre 2017 à 16:52

Seine-Maritime.


Le Havre : un skipper de la transat en garde à vue, soupçonné d'agression sexuelle
Un skipper de la transat Jacques Vabre, Fahad Al Hasni, âgé de 33 ans, qui doit prendre le départ de la course transatlantique ce dimanche 5 novembre au Havre, est actuellement en garde à vue au commissariat du Havre (Seine-Maritime). Il est soupçonné de violences et d'agression sexuelle sur une femme qui a déposé plainte vendredi soir vers 20h30 auprès des services de police.

Les faits se sont déroulés dans un hôtel de la ville où loge le mis en cause, indique le procureur de la République du Havre, François Gosselin.

Garde à vue prolongée

Interpellé dans la soirée, Fahad Al Hasni a été placé en garde à vue, il est depuis interrogé avec l’aide d’un interprète sur les faits dont il est accusé. Les enquêteurs ont également auditionné des témoins et proches du mis en cause.

Une confrontation a eu lieu entre la victime âgée d'une quarantaine d'années et son agresseur présumé, un marin de nationalité étrangère âgé d'une trentaine d'années. "Certaines contradictions" ont été relevées à cette occasion.

Selon le procureur, la femme et le marin se connaissent. Ils avaient rendez-vous ce soir-là pour une relation d'affaires. 

Le magistrat, qui a ouvert une enquête de flagrance, a décidé, en début de soirée, de prolonger la garde à vue de 24 heures.

Oman Sail se retire de la course

Conséquence de cette affaire, l'équipe Oman Sail a annoncé à l’organisation qu’il se retirait de la Transat Jacques Vabre. Cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Fahad Al Hasni. "Ce seront donc 37 bateaux qui prendront le départ de la course", précisent les organisateurs sur le site de la Transat.





infoNormandie












Publicité.

























Suivez-nous sur Facebook