FAITS DIVERS


30 vols élucidés au Havre et à Sainte-Adresse : le roulottier était « filoché » par la police




Publié le Mercredi 10 Juin 2020 à 11:10

Le roulottier s'intéressait à tout ce qui pouvait lui rapporter de l'argent pour acheter de l'héroïne. Placé sous surveillance, il a été arrêté en flagrant délit en train d'utiliser une carte bancaire volée



Le roulottier faisait main basse sur les sacs et sacoche contenant argent, carte bancaire et téléphone - illustration © iStockphoto
Le roulottier faisait main basse sur les sacs et sacoche contenant argent, carte bancaire et téléphone - illustration © iStockphoto
L’arrestation en flagrant délit d’un voleur à la roulotte vient de permettre à la Sûreté urbaine du Havre d’élucider une trentaine de faits, commis au Havre et à Sainte-Adresse.

Depuis le 15 novembre dernier, les policiers étaient saisis régulièrement de plaintes provenant de victimes de vols dans leurs véhicules, notamment des camions de chantier. Dans tous les cas, l’auteur s’intéressait aux sacoches contenant de l’argent et des cartes bancaires. Il dérobait également les téléphones pour les revendre.

Arrêté la carte bancaire à la main

Filmé en pleine action par une caméra de vidéosurveillance à Sainte-Adresse, lors d’un vol dans un véhicule, le « roulottier », connu défavorablement des services de police, a pu ainsi être identifié. Il a alors été placé sous surveillance et « filoché » par les policiers du groupe de voie publique.

Désireux de l’arrêter en flagrant délit, les enquêteurs l’ont observé alors qu’il dérobait une carte bancaire dans une voiture en stationnement. Puis ils l’ont suivi jusqu’au bureau de tabac situé près de chez lui, rue Massillon, et l’ont interpellé alors qu’il utilisait la carte bancaire volée en mode sans contact.

Pour financer son héroïne

Placé en garde à vue, le suspect, âgé de 37 ans, a reconnu l’ensemble des faits. L’argent qu’il récupérait ainsi de ses vols lui servaient à financer l’achat d’héroïne, pour sa consommation personnelle.

Il a été remis en liberté après s’être vu notifier une convocation par officier de police judiciaire devant le tribunal judiciaire du Havre pour le mois de juillet 2020.











Accueil Accueil            







 

Suivez-nous sur Facebook