« Tentative d’enlèvement » à Mantes-la-Ville : le vagabond interpellé interné d’office en psychiatrie


Publié le Samedi 30 Mars à 15:56

L’enquête est refermée. L’homme interpellé à MacDonald’s était entré dans les toilettes des femmes « pour se décrasser »


Les investigations effectuées par les policiers ont permis d’écarter la piste de la tentative d’enlèvement - illustration
Les investigations effectuées par les policiers ont permis d’écarter la piste de la tentative d’enlèvement - illustration
L’enquête ouverte pour « tentative d’enlèvement » de deux fillettes de 4 et 7 ans dans un fast-food de Mantes-la-Ville (Yvelines) est bouclée. L’homme de 33 ans interpellé par les policiers dans le cadre de cette affaire a finalement été interné d’office dans un hôpital psychiatrique.

Les faits remontent au mardi 26 mars, aux environs de 19 heures, dans le restaurant McDonald’s, boulevard Roger-Salengro à Mantes-la-Ville.

Il se « décrassait » dans les toilettes pour femmes

Deux sœurs, de 7 et 4 ans se rendent aux toilettes du fast-food, tandis que leur mère reste dans la salle. Elles entrent toutes deux dans les toilettes réservés aux femmes. Un homme s’y trouve déjà, sa porte n’est pas verrouillée. Immédiatement, selon les déclarations des enfants, l’individu aurait tenté de saisir l’aînée et se serait adressé à elle en ces termes : « viens ici que je t’attrape ».

Apeurées à la vue de cet homme (il était en état d’ivresse) elles vont se réfugier dans une autre cabine de toilette et se mettent à crier alertant ainsi une cliente et le manager de l’établissement.

D’après les éléments recueillis à cet instant par les policiers, l’individu aurait enclenché la soufflerie du sèche mains pour couvrir le bruit des cris. Le manager avait réussi à maintenir sur place l’individu jusqu’à l’arrivée de la police, « en lui proposant un café », relate une source policière.

Placé en milieu psychiatrique

Placé en garde à vue pour « violences volontaires » et « tentative d’enlèvement sur mineures de moins de 15 ans », le mis en cause, sans domicile fixe et connu pour vagabondage, a pu s’expliquer longuement devant les enquêteurs.

D’origine polonaise et s’exprimant dans un français approximatif, il a reconnu être entré dans les toilettes pour femmes afin de « se décrasser ». Il aurait lui-même été surpris par l’arrivée des deux fillettes et leur aurait alors fait peur sans aucune autre intention.

Son état mental, lors de sa garde à vue, a conduit les enquêteurs à le faire examiner par un médecin. L’homme a fait l’objet d’un internement d’office en milieu psychiatrique.
























Météo Versailles France Versailles prévisions météo






Suivez-nous sur Facebook