Publicité.



Yvetot : deux jeunes braqueurs d'un bar-tabac identifiés et interpellés six mois après les faits


Publié le Mercredi 11 Mai 2016 à 11:39 l Actualisé le 11/05 - 23:36


Les malfaiteurs ont été confondus par des empreintes ADN retrouvées sur leurs vêtements abandonnés dans une haie après le braquage (illustration@gendarmerie)
Les malfaiteurs ont été confondus par des empreintes ADN retrouvées sur leurs vêtements abandonnés dans une haie après le braquage (illustration@gendarmerie)
Recherchés depuis près de six mois, les auteurs d'un vol à main armée commis dans un bar-tabac d'Yvetot ont été identifiés et interpellés il y a quelques jours par les gendarmes de compagnie d'Yvetot, en Seine-Maritime.

Encagoulés et armés

Les faits qui sont reprochés à ces deux jeunes malfaiteurs, dont un est mineur, remontent au 24 octobre 2015. Ce matin-là, juste après l'ouverture du commerce, alors que le gérant est seul derrière son bar, deux individus encagoulés et armés pénètrent dans le commerce. Sous la menace d'une arme de poing, l'un des braqueurs lui intime l'ordre de lui donner des cigarettes. Voyant que le commerçant ne réagit pas, le malfaiteur réitère ses menaces.

Le deuxième malfaiteur passe derrière le comptoir tandis que son complice continue de menacer la victime de son arme. Le commerçant n'entend pas se laisser intimider : il bouscule l'un des braqueurs qui parvient malgré tout à se saisir de quelques paquets de cigarettes. Le commerçant en profite alors pour déclencher l'alarme. Les hurleurs retentissent et mettent en fuite les deux malfaiteurs.

La victime ne se laisse pas faire

La victime se lance alors à leur poursuite et les voit s'engager à pied dans la rue Félix Faure. Ne parvenant pas à les rattraper, elle regagne alors son commerce et alerte la gendarmerie.

Immédiatement, des moyens de recherches sont déployés sur la base du signalement des deux malfaiteurs fourni par le commerçant. Le maître-chien de la gendarmerie de Fécamp est engagé et des vêtements, qui correspondent à ceux des malfaiteurs, sont retrouvés cachés dans une haie.

Perdus par leur ADN

Des prélèvements ADN sont réalisés par la cellule d'investigation criminelle (CIC) de Rouen et des traces latentes relevées qui permettent d'identifier un des individus (mineur). Placé en garde à vue, il décline l'identité de son complice (majeur) qui est à son tour interpellé.

Présenté en comparution immédiate le 27 avril dernier, le majeur sera finalement jugé le 7 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen. Le mineur sera jugé plus tard.

LIRE AUSSI






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE