Yvelines. un retraité de 81 ans poignarde un malfaiteur qui le braquait chez lui en pleine nuit, à Chatou


Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:07 l Actualisé Jeudi 20 Novembre 2014 - 00:20



Les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles ont procédé aux relevés d'empreinte et de traces ADN sur les lieux de l'agression (Photo illustration  @DGPN)
Les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles ont procédé aux relevés d'empreinte et de traces ADN sur les lieux de l'agression (Photo illustration @DGPN)
Un homme âgé de 81 ans a porté un coup de couteau dans l'abdomen à un des malfaiteurs qui venaient de s'introduire dans son pavillon hier soir mardi à Chatou (Yvelines).

Il est 23 heures, environ. Alors qu'elle s'apprête à fermer les volets de sa terrasse, une femme de 76 ans, qui habite avenue Rubens, est ceinturée par un individu qui l'entraîne dans la demeure. A cet instant, trois complices font irruption à leur tour et se dirigent vers la cuisine où se trouve le mari. Ils sont cagoulés et ganté. L'un d'eux exhibe une arme de poing.

Il saisit un couteau et le frappe à l'abdomen

Alerté par les cris de sa femme, l'octogénaire se retourne au moment où les agresseurs s'approchent de lui. Il saisit alors un couteau et frappe avec l'arme blanche l'un des individus au niveau de l'abdomen. Surpris par cette réaction inattendue, les braqueurs prennent alors immédiatement la fuite, à bord d'un véhicule de couleur sombre. Ils ont emporté le couteau, sans doute pour ne pas laisser de trace ADN sur les lieux de l'agression.

Aucune des victimes n'a été blessée. Mais la femme a été très choquée par ces scènes de violences. Elle a été examinée sur place par les sapeurs-pompiers. Son état n'a pas nécessité son hospitalisation.

La police judiciaire est saisie

Les policiers ont procédé aux premières investigations, en attendant l'arrivée sur place des enquêteurs de la Direction régionale de police judiciaire (DRPJ) de Versailles qui sont chargés des investigations. Le plan de recherches mis en place dans la nuit n'a pas permis de retrouver les agresseurs.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com