---

Yvelines : un jeune conducteur entre la vie et la mort après une perte de contrôle aux Mureaux


infoNormandie / Lundi 15 Septembre à 09:56

L'accident s'est produit sur l'avenue Paul-Raoult. La 207 a percuté un poteau et un bac à fleurs en béton (@Google Maps)
L'accident s'est produit sur l'avenue Paul-Raoult. La 207 a percuté un poteau et un bac à fleurs en béton (@Google Maps)
Le conducteur d'une Peugeot 207 a été hospitalisé dans un état très grave dimanche 14 septembre, vers 5h30 du matin, après avoir été victime d'un accident de la route aux Mureaux, dans les Yvelines.

Selon les premiers éléments de l'enquête de police, l'automobiliste, âgé de 21 ans et domicilié à Meulan, a perdu le contrôle de son véhicule alors qu'il circulait sur l'avenue Paul-Raoult un peu après l'intersection avec la rue Ampère (route de Verneuil). La 207, qui venait apparemment du pont de Meulan, a percuté violemment un poteau et un bac à fleurs en béton sur le terre plein central de l'avenue, à proximité du gymnase Pierre-de-Coubertin. Selon des témoins, le véhicule a littéralement "explosé" tant le choc a été violent.

La vitesse en cause ?

Quatre personnes se trouvaient à bord, qui ont toutes été blessés à des stades plus ou moins graves. D'importants moyens de secours ont été mobilisés : quatre équipes du SMUR et un hélicoptère. Deux des victimes ont été transportées par les sapeurs-pompiers au CHI de Poissy, une troisième âgée de 19 ans a été hospitalisée à Beaujon, tandis que la quatrième - le conducteur, dont le pronostic vital est engagé - a été héliportée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. 

Une enquête a été ouverte par les policiers du commissariat des Mureaux, afin de déterminer les circonstances et l'origine de l'accident. La vitesse pourrait être en cause. Comme il est d'usage, des prélèvements ont été effectués sur le conducteur afin de vérifier la présence ou non dans le sang d'alcool ou de stupéfiants.











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook