Yvelines : trois roumains tombent dans les filets du groupe d'enquêtes anti-cambriolages de Conflans


Jeudi 23 Avril 2015 à 18:33 l Actualisé Vendredi 24 Avril 2015 - 15:08



Trois ressortissants roumains, originaires d'un camp de roms du Val-de-Marne, ont été écroués à l'issue de leur présentation à un magistrat du parquet de Versailles. Ils sont soupçonnés de plusieurs vols par effraction ou de tentatives, de vols avec violences en réunion et de quelques autres faits.

Les trois hommes, âgés de 24 et 25 ans, ont été interpellés en flagrant délit après une tentative de cambriolage commis dans une propriété de l'avenue de l'île de Migneaux, à Poissy.

En possession de bijoux volés

C'était ce lundi 20 avril vers 15 heures. Le propriétaire d'un pavillon repère des inconnus qui scrutent avec insistance l'intérieur de sa demeure par une porte fenêtre. Il intervient et les met en fuite.

La victime alerte police secours. Des recherches sont entreprises dans le secteur, elles permettent de localiser rapidement les suspects qui sont interpellés. L'un des hommes est en possession d'un sac contenant des bijoux et une médaille militaire. Il est établi que ces objets proviennent d'un vol par effraction commis un peu plus tôt dans autre propriété de la même rue.

Deux reconnaissent les faits, le troisième nie

Placés en garde à vue, deux des trois mis en cause reconnaissent les faits. Le troisième nie toute implication dans ces vols.

Mais les policiers du groupe d'enquêtes anti-cambriolages (GEAC) de Conflans-Sainte-Honorine, ont d'autres éléments de preuves à leur opposer. L'exploitation des téléphones portables permet en effet de déterminer que les suspects étaient bien sur l'île de Migneaux, lors du vol par effraction et de la tentative.

Les enquêteurs vont alors profiter de la garde à vue pour activer leurs investigations et confondre définitivement le trio dans deux autres faits commis le 19 avril à Vernouillet et à Verneuil-sur-Seine.

Ils avaient sévi aussi à Verneuil-Vernouillet

A Verneuil-sur-Seine, la victime avait accepté d'ouvrir sa porte à ces roumains pour leur offrir à boire : les trois hommes partis, elle constatait qu'ils lui avaient dérobé un IPad.

Dans la commune voisine de Vernouillet, ce même jour, les trois individus avaient été surpris par une femme alors que, munis d'une cisaille, ils tentaient de pénétrer chez elle. La victime avait été aussitôt neutralisée par ces inconnus qui lui mettaient la main sur la bouche pour l'empêcher de crier. Elle était jetée au sol lorsque sa soeur viendra au contact des trois hommes qui prendront finalement la fuite.

Déjà condamnés en Roumanie

Formellement reconnus par leurs victimes, les mis en cause devront ainsi répondre très prochainement devant la justice de ces faits supplémentaires. En attendant leur jugement, le juge des libertés et de la détention (JLD) a ordonné leur placement en détention provisoire.

S'ils étaient inconnus en France, les trois hommes ont un passé judiciaire déjà bien chargé dans leur pays d'origine, la Roumanie, où ils ont été condamnés pour une série de vols par effraction.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com