Yvelines : trois faux policiers et vrais braqueurs d'un couple d'automobilistes interpellés


Publié le Lundi 31 Octobre 2016 à 08:50 l Actualisé le 31/10 - 12:59


Illustration
Illustration
Trois des quatre faux policiers qui ont agressé un jeune couple d'automobilistes pour lui voler carte bancaire et véhicule sur une route des Yvelines, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils sont âgés de 35, 27 et 16 ans et originaires des Hauts-de-Seine (Nanterre) et du Val-de-Marne (Villeneuve-Saint-Georges).

Il est autour d'une heure du matin ce samedi. Un automobiliste de 27 ans et son épouse de 26 ans circulent à bord de leur véhicule Peugeot 106. Soudain, au rond-point d'Elisabethville, proche de l'A13, sur le territoire de la commune d'Epône, ils sont "invités" à stopper par quatre hommes qui déclarent d'emblée être des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC). Le couple ne se pose pas davantage de questions et accepte de suivre les pseudo-policiers jusqu'à leur véhicule, une Ford Focus, stationnée un peu plus loin.

Ils extorquent la carte bancaire et le code secret

Après avoir présenté ses papiers, le couple est contraint aimablement de monter dans la Ford, les individus prétextant une vérification plus détaillée de leur identité au commissariat. Dans le même temps, l'un des faux policiers s'installe au volant de la voiture du couple et les deux véhicules démarrent en direction d'un petit chemin où ils s'arrêtent brusquement un peu plus loin. Un des agresseurs pointe alors "un objet en fer" sur la nuque de l’automobiliste en réclamant sa carte bleue et le code secret. 

A cet instant, les victimes se rendent compte qu'elles ont affaire à de faux policiers. "Elles supplient alors les auteurs de les transporter à l’hôpital de Mantes où leur enfant est hospitalisé", relate une source proche de l'enquête. 

Les malfaiteurs acceptent finalement de déposer le jeune couple à proximité du centre hospitalier de Mantes-la-Jolie. Les victimes alertent immédiatement le 17 (police-secours). Un plan de recherches est déclenché qui permet de retrouver la Ford Focus et la Peugeot 106 (elle est alors tractée par un camion-benne) près d'un camp des gens du voyage. Trois suspects sont interpellés sur place, le quatrième a réussi à s'enfuir dans le camp à la vue des forces de l'ordre et n'a pas été retrouvé.

Arme de poing factice

Sur l'un des individus, les policiers ont découvert un Relevé d'identité bancaire (RIB) appartenant à la victime. Les investigations dans le camp ont par ailleurs permis de retrouver une arme de poing factice, dissimulée à côté d'une caravane.

Les trois interpellés ont été placés en garde à vue pour "vol par fausse qualité en réunion et extorsion avec arme". Les enquêteurs de la sûreté départementale cherchent maintenant à savoir si  ces malfaiteurs ne se sont pas rendus coupables d'autres agressions.  











Publicité.




PUBLICITE





S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE












Suivez-nous sur Facebook