Yvelines : reconnu coupable de 18 cambriolages, il écope de 18 mois de prison ferme


Vendredi 15 Juillet 2016 à 15:42 l Actualisé Vendredi 15 Juillet 2016 - 16:46



Jugé en comparution immédiate, le cambrioleur a été reconnu coupable de 18 vols par effraction (Illustration)
Jugé en comparution immédiate, le cambrioleur a été reconnu coupable de 18 vols par effraction (Illustration)
L'auteur d'une série de vols par effraction commis depuis le début de l'année, principalement dans une résidence hôtelière de Montesson, a été confondu par la police dans au moins 18 cambriolages. Il vient d'être condamné à 18 mois de prison ferme et a été écroué.

Le 22 février dernier, de nombreux vols par effraction et par escalade étaient commis dans la résidence hôtelière « Atravi » située à Montesson. Pour certains, des appartements étaient visités et des appareils multimédia ainsi que des bijoux étaient dérobés, pour d’autres des cabanons de jardins étaient fracturés et des vélos et de l’outillage de jardin étaient volés.

Identifié grâce à son ADN

Des prélèvements biologiques étaient réalisés sur place et mettaient en évidence l’ADN d’un mis en cause. Parallèlement, ce même ADN ressortait sur un autre fait de vol et la vidéosurveillance d’un autre pavillon cambriolé permettait également d’identifier ce même mis en cause.

Un travail de recoupement était alors entrepris par les enquêteurs du groupe d'enquêtes contre les cambriolages de la sûreté urbaine du commissariat de Saint-Germain-en-Laye à partir de la téléphonie, du mode opératoire et du secteur visé, permettant de remonter sur 18 faits commis au cours des six premiers mois de 2016.

Condamné à 18 mois de prison ferme

Le lundi 11 juillet dernier, les policiers interpellent le mis en cause (âgé de 36 ans et domicilié à Montesson). Lors des auditions, il refuse de s’exprimer alors que les preuves l’accablaient. La perquisition de son domicile permet alors de retrouver un vélo qui avait été dérobé lors d’un vol par effraction.

Sur instruction du parquet de Versailles, l’individu a été déféré au palais de justuice de Versailles en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Il a fait l’objet d’un mandat de dépôt en attendant le jugement renvoyé au 13 juillet. Il a été condamné à 18 mois d’emprisonnement ferme et maintenu en détention.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com