Yvelines : les auteurs de 10 cambriolages démasqués grâce à la vidéo-surveillance d'une victime


Vendredi 12 Décembre 2014 à 09:59 l Actualisé Vendredi 12 Décembre 2014 - 12:12



Le groupe d'enquêtes anti-cambriolages de Saint-Germain-en-Laye a pu établir que les deux jeunes gens étaient les auteurs d'au moins dix vols par effraction (Photo d'illustration)
Le groupe d'enquêtes anti-cambriolages de Saint-Germain-en-Laye a pu établir que les deux jeunes gens étaient les auteurs d'au moins dix vols par effraction (Photo d'illustration)
Deux sans domicile fixe, interpellés mercredi au cours d'un vol par effraction au Pecq, près de Saint-Germain-en-Laye, ont été confondus, pendant leur garde à vue dans dix autres vols par effraction commis au Pecq, à Chatou et au Vésinet.

Mercredi 10 décembre vers 19h40, police-secours est avisé sur le 17 par un habitant de l'avenue Charles de Gaulle, au Pecq, que l'alarme intrusion de son appartement vient de se déclencher. Il constate alors, via la caméra reliée au système de surveillance qu'il a fait installer, la présence d'au moins trois individus dans son habitation. Arrivée rapidement à l'adresse indiquée, une patrouille procède ainsi à l'interpellation, en flagrant délit, de deux des auteurs présumés qui s'apprêtent à prendre la fuite. 

Les mis en cause,  une jeune fille âgée de 17 ans et un homme de 22 ans, sont ramenés au commissariat de Saint-Germain-en-Laye afin d'être entendus sur les faits par le groupe d'enquêtes anti-cambriolages. En procédant à des recoupements, les policiers peuvent établir que les deux suspects, originaires d'Europe centrale, qui déclarent être sans domicile fixe sont, en réalité, domiciliés dans un camp roms de la Seine-Saint-Denis. Ils auraient commis au moins dix cambriolages, au Pecq, à Chatou et au Vésinet. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com