Yvelines : les 4 jeunes cambrioleurs arrêtés sont soupçonnés de 33 vols par effraction a Poissy et Achères


infoYvelines / Mercredi 31 Mai à 18:04


Yvelines : les 4 jeunes cambrioleurs arrêtés sont soupçonnés de 33 vols par effraction a Poissy et Achères
Quatre jeunes cambrioleurs soupçonnés d'avoir commis, depuis décembre 2016, pas moins de 33 vols par effraction à Poissy et Achères ont été arrêtés ce mardi 30 mai. Originaires du 19ᵉ arrondissement de Paris où ils appartenaient à une équipe spécialisée dans ce type d’exactions, ils ont été présentés aujourd'hui devant le parquet de Versailles.


Au cours du mois de décembre 2016, une soudaine augmentation des vols par effraction d’habitations principales était constatée par les policiers de sécurité publique à Poissy (7 faits) et à Achères (26 faits).

Confondus par leur ADN et leurs téléphones

Le mode opératoire utilisé laissait présumer l’existence d’une seule et même équipe de malfaiteurs. Les logements visés étaient exclusivement des appartements situés à proximité immédiate des stations RER, les protections des serrures et les barillets des portes d’entrée étaient systématiquement arrachés et, enfin, les biens volés étaient transportés par les cambrioleurs dans des bagages également dérobés sur place.

Les constatations de police technique et scientifique effectuées par la base technique de la sûreté urbaine de Conflans-Sainte-Honorine mettaient en évidence des profils ADN sur divers cambriolages, qui amenaient à l’identification de plusieurs jeunes gens appartenant à une structure organisée de délinquants d’habitude originaires du 19ème arrondissement de Paris et de Drancy (Seine-Saint-Denis). Leur présence sur les lieux d’infractions pouvait être établie pour chacun, cambriolage par cambriolage, grâce au « bornage » de leurs téléphones portables.

Une équipe à géométrie variable

Ce mardi 30 mai à 6 heures, les enquêteurs de la sûreté urbaine, assistés de fonctionnaires de la préfecture de Police de Paris s’intéressant aux agissements parisiens de la bande, interpellaient simultanément, à Paris et Drancy, trois des mis en cause, âgés de 15, 16 et 17 ans. Ils étaient placés en garde à vue. Le 4ᵉ était extrait dans le même temps de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) où il était incarcéré pour des faits similaires.

Peu d’objets dérobés étaient découverts lors des perquisitions, des saisies récentes ayant été réalisées par les services de police parisiens enquêtant sur une autre série de vols par effraction perpétrés par cette bande fonctionnant sur le principe d’une équipe à géométrie variable dont la composition changeait en fonction des jours et des secteurs visités, relate la police .

Au cours de leurs auditions, les mis en cause allaient jusqu’à nier la présence de leur empreinte génétique sur les lieux de leurs méfaits.

Ils ont été présentés devant les parquets de Paris et de Bobigny dans la soirée de ce mercredi 31 mai.


« Une vaste équipe à tiroirs »

« C’est une très prolifique équipe de cambrioleurs qui a ici été démantelée par le groupe d’enquêtes anti-cambriolages à l’issue de complexes investigations", commente une source policière. « Intégré à une vaste équipe à tiroirs du 19ème arrondissement de Paris, le quatuor a déjà à son actif, dans de précédentes affaires, plusieurs dizaines de faits.

Le « palmarès » de la bande ne demande d’ailleurs qu’à s’étoffer puisque des enquêtes similaires sont en cours dans les départements du Val-de-Marne et de la Seine-et-Marne ».







PUBLICITE.














Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE



Publicité

 
cookieassistant.com