Yvelines : le détenu en liberté surveillée "rechute" pour un refus d'obtempérer à Elancourt


Lundi 6 Octobre 2014 à 17:27 l Actualisé Lundi 6 Octobre 2014 - 22:25



Le bracelet électronique permet à un détenu de purger sa peine en liberté avec quelques contraintes (Photo d'illustration)
Le bracelet électronique permet à un détenu de purger sa peine en liberté avec quelques contraintes (Photo d'illustration)
Un détenu de la maison d'arrêt de Bois d'Arcy, en liberté surveillée (il est sous bracelet électronique) risque de retrouver sa cellule plus vite que prévu. Dimanche, peu après 14 heures, il a été interpellé par la brigade anti-criminalité (BAC) à l'issue d'une course-poursuite dans les rues d'Elancourt (Yvelines).

Les policiers ont jeté leur dévolu sur sa voiture parcequ'elle venait de franchir un feu rouge sans s'arrêter. Au moment de le contrôler, l'automobiliste a accéléré pour prendre la fuite. Il s'est finalement arrêté brusquement un peu plus loin préférant s'enfuir à pied. Dans son élan, le véhicule de la BAC a alors percuté la voiture du fuyard. Les fonctionnaires n'ont pas eu d'autre choix que de se lancer à leur tour à la poursuite de l'individu.

Interpellé, le suspect est dans l'impossibilité de présenter son permis de conduire. Au cours du contrôle, les enquêteurs constatent qu'il a été condamné à une peine de prison et bénéficie d'un bracelet électronique.

Placé en garde à vue, il a fait l'objet d'une procédure pour défaut de permis, refus d'obtempérer et rebellion. Auparavant, il a été transporté par les sapeurs-pompiers à l'hôpital André Mignot du Chesnay, sous escorte policière, pour soigner une blessure au cuir chevelu. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com