Yvelines : l'auteur d'un vol à main armée reconnait six agressions sous la menace d'un couteau

Vendredi 27 Mars 2015 à 09:25 l Actualisé Samedi 28 Mars 2015 - 01:13



Le jeune homme a été extrait de sa cellule à Bois d'Arcy pour être auditionné sur six faits de vols et d'extorsions aggravés (photo d'illustration)
Le jeune homme a été extrait de sa cellule à Bois d'Arcy pour être auditionné sur six faits de vols et d'extorsions aggravés (photo d'illustration)
La sûreté urbaine du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine vient d'élucider six vols aggravés sous la menace d'une arme. Des faits commis entre janvier 2013 et octobre 2014 à Carrières-sous-Poissy, Poissy et Saint-Germain-en-Laye.

L'auteur présumé, un jeune majeur de 18 ans s'attaquait sous la menace d'un couteau à des personnes vulnérables (personnes âgées et enfants) pour leur voler qui leur sac à main qui leur téléphone portable, qui leur vélo.

Il conduit les policiers dans sa cachette

L'enquête des policiers conflanais a demandé de longues investigations pour confondre l'agresseur qui avait été interpellé le 28 octobre 2014 pour un vol à main armée.

Au cours de sa garde à vue, le jeune homme, alors mineur, avait conduit les policiers dans sa cachette, un local près de l'hypermarché Leclerc à Carrières-sous-Poissy.

Scène de violences sur le parking

Lors de la perquisition des lieux, un sac à main était découvert : il provenait d'un vol à l'arraché commis avec violences quelques heures plus tôt sur le parking du magasin. La victime, une femme de 71 ans, avait été jetée au sol et traînée sur plusieurs mètres. La scène avait été enregistrée par les caméras de surveillance.

Les policiers établissaient dès lors que d'autres faits avaient été commis par ce même individu, dont le signalement et mode opératoire correspondaient.

Il menace des enfants et vole leurs vélos

Dix jours auparavant, à Carrières-sous-Poissy, le suspect s'en était pris à des enfants de 10 ans qui faisaient du vélo dans leur quartier. Il les avait menacés avec son couteau et leur avait dérobé leurs bicyclettes.

La veille, à la gare routière de Poissy, il empruntait un téléphone portable prétextant un besoin de téléphoner. Mais il s'en emparait et refusait de le rendre à son propriétaire le menaçant alors avec son arme avant de prendre la fuite.

A Carrières-sous-Poissy encore, il dérobe le vélo d'une fillette de 11 ans qui prend peur et s'enfuit en voyant le couteau. Dans la même période, il s'approprie le téléphone portable d'un passant en exhibant son couteau.

Il reconnait l'intégralité des faits

L'enquête permet également de retrouver sa trace en janvier 2013 à Saint-Germain-en-Laye cette fois. Avec un complice, il a arraché le téléphone portable de sa victime.

Extrait mercredi 25 mars de sa cellule à la maison d'arrêt de Bois d'Arcy pour être entendu par les enquêteurs, le jeune homme a reconnu l'intégralité des faits. Il a été présenté hier jeudi à un magistrat du parquet de Versailles qui lui a notifié une convocation devant le juge des enfants (il était mineur au moment des quatre premiers faits) en vue de sa mise en examen pour vols et extorsion avec arme sur personnes vulnérables.

Pour les deux dernières affaires, celles des 18 octobre (lendemain de ses 18 ans) et du 28 octobre (jour de son arrestation), il sera jugé le 30 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Versailles. En attendant, il a été reconduit à Bois d'Arcy, où il est en détention provisoire.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com