Yvelines : elle abandonne une valise dans le train pour tester la réactivité du plan Vigipirate !


Lundi 21 Septembre 2015 à 11:02 l Actualisé Lundi 21 Septembre 2015 - 16:47



Les agents de la SUGE ont été mis  à rude épreuve dans les Yvelines (Photo d'illustration)
Les agents de la SUGE ont été mis à rude épreuve dans les Yvelines (Photo d'illustration)
La sûreté ferroviaire (SUGE) a été mise à rude épreuve ce week-end. A trois reprises, ses agents (et les services de police) ont dû intervenir pour des colis suspects dans les trains.

L'intervention la plus significative remonte à dimanche en milieu d'après-midi en gare d'Achères ville. Une femme aurait abandonné une valise dans le but de tester la réactivité des services de secours dans le cadre du plan Vigipirate. Elle est descendue en gare de Maisons-Laffitte. Le conducteur de train a exercé son droit de retrait et a stoppé le convoi de voyageur en gare d'Achères. Le train et la gare ont été évacués par la SNCF.

Du linge sale dans la valise

La femme, à l'origine de cette plaisanterie plus que douteuse, a pris le taxi pour rejoindre la gare d’Achères et récupérer son bien. Les services de police indiquent avoir avoir été avisés tardivement par la sûreté ferroviaire (SUGE) qui a interrompu la circulation sur la ligne dans les deux sens à 15h09. La valise contenait du linge sale...

Identifiée, l'auteure des faits, une parisienne de 51 ans, a été interpellée et placée en garde à vue.

Une mallette vide sous l'escalator à Maisons-Laffitte

Dimanche toujours, vers 19h25, c'est un valise suspecte abandonnée sous un escalator du quai B en gare de Maisons-Laffitte, qui a mobilisé les secours. Il s’agissait d’un attaché-case qui semblait verrouillé. Le service de déminage de Versailles est intervenu peu avant 21 heures pour procéder à l’ouverture de la mallette, qui s’est avérée être vide.

La circulation des trains a été maintenue le temps de l’intervention. Seul l’arrêt au niveau de la gare a été annulé par mesure de sécurité.

La SNCF menace de déposer plainte

Vendredi déjà, un colis suspect avait été découvert en début de soirée dans un train venant de Rambouillet. Le convoi, vide de tout voyageur, a été stoppé en gare de triage à Trappes. Lors des vérifications, les policiers ont constaté qu'il s'agissait en fait d’un sac en plastique vert contenant du linge. Des retards et des modifications du trafic en ont découlé. La SNCF n'écartait pas de déposer plainte contre X. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com