Yvelines : deux trafiquants de stupéfiants interpellés suite à un renseignement anonyme


Lundi 25 Juillet 2016 à 15:06 l Actualisé Lundi 25 Juillet 2016 - 15:06



Yvelines : deux trafiquants de stupéfiants interpellés suite à un renseignement anonyme
Deux jeunes gens, âgés de 18 et 21 ans, ont été condamnés à des peines de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). Ils ont été jugés pour trafic de stupéfiants.

En mai dernier, les services de police sont informés par une "source anonyme" qu'un individu a repris le point de deal, situé au niveau de la place Nationale à Sartrouville. Il s'agit d'un endroit réputé pour être fréquenté par des toxicomanes.

De nombreuses surveillances sont mises en place avec l'assistance de la brigade anti-criminalité (BAC) : elles permettent de confirmer que l'homme en question est bien le "chef de terrain" et qu'il est assisté par une autre personne chargée de servir les clients tout au long de la journée.

Les policiers interpellent plusieurs acheteurs qui reconnaissaient formellement sur planche photographique les deux individus.

Le 18 juillet, un dispositif policier est alors mis en place qui permet l'interpellation des deux individus. Ils sont placés en garde à vue.

Avec l’aide d’une équipe cynophile, la perquisition effectuée au domicile du chef de terrain permet de découvrir la somme de 220 € en petites coupures. Au niveau de la gaine située au dessus de son appartement, les enquêteurs découvrent 7 plaquettes de résine de cannabis pour un poids total de 656 g. Au second domicile, il est découvert la somme de 205 € en petite coupure ainsi que plusieurs barrettes de résine de cannabis conditionnées à la vente (62 g).

Lors des auditions, le vendeur (âgé de 18 ans) reconnait les faits qui lui sont reprochés. Le chef de terrain (âgé de 24 ans) affirme quant à lui qu'il est victime d'un complot policier.

Les deux individus ont été déférés en vue d'une comparution immédiate. Le chef de terrain a écopé d'une peine de 3 ans d'emprisonnement dont deux ans et demi fermes. Il a fait l’objet d’un mandat de dépôt. Le vendeur a été condamné à une peine de 10 mois de prison dont 5 mois fermes et a été laissé libre.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com