Yvelines : des policiers victimes de jets de projectiles au Val Fourré. Deux arrestations


Lundi 7 Septembre 2015 à 11:28 l Actualisé Lundi 7 Septembre 2015 - 23:48



Yvelines : des policiers victimes de jets de projectiles au Val Fourré. Deux arrestations
Les policiers ont été la cible de jets de projectiles et de pierres ce dimanche 6 septembre, en début de soirée dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie. Bilan : deux jeunes gens interpellés, un policier blessé.

Les motards visés

Vers 18h30 tout d'abord, un équipage de la formation motocycliste urbaine (FMUD) est victime de jets de projectiles au cours d'une patrouille de sécurisation boulevard Sully, dans la zone de sécurité prioritaire (ZSP).
Identifié, l'auteur du caillassage qui se trouve parmi un groupe de cyclomotoristes, parvient à prendre la fuite. Aucun des motards de la police n'est blessé.

Un équipage de la brigade spécialisée de terrain, alors dans le secteur, vient porter main forte à leurs collègues. Plusieurs groupes prêts à en découdre sont repérés dans le quartier mais ces derniers se dispersent rapidement sans occasionner d’affrontement avec les forces de l’ordre.
Le quartier retrouve son calme.

Pas pour très longtemps. Peu avant 23 heures, nouvel accès de fièvre. Rue Clément Ader, cette fois.

Attroupement

Une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) aperçoit des jeunes gens dans un véhicule, circulant dans le quartier du Val Fourré, à vive allure. A la vue des policiers en civil, les suspects abandonnent leur voiture, une Audi A1, et prennent la fuite en courant. Ils ne sont pas rattrapés.

La brigade spécialisée de terrain (BST) se rapproche afin de sécuriser les lieux de l’intervention. En attendant sur place l'arrivée d'une dépanneuse pour prendre en charge l'Audi, un attroupement d’une vingtaine d’individus se forme et lance des pierres en direction des forces de l’ordre. Un véhicule de police est endommagé : une vitre latérale arrière vole en éclats.

Quatre tirs de Cougar

Les hommes de la BST ripostent en tirant à quatre reprises des grenades de désencerclement. Les émeutiers finissent par se disperser rapidement et prennent la fuite à pied. Deux d’entre eux, âgés de 18 et 28 ans, originaires du quartier, sont toutefois interpellés et placés au en garde à vue dans les locaux du commissariat de Mantes la Jolie.

En regagnant le véhicule de patrouille, un policier se blesse à la main et souffre de contusions au bras droit. Il est allé se faire soigner au centre hospitalier de Mantes-la-Jolie.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com