Yvelines. Violences urbaines hier soir dans le quartier des Merisiers à Mantes-la-Ville


Jeudi 12 Novembre 2015 à 09:57 l Actualisé Jeudi 12 Novembre 2015 - 15:39



Pour repousser les assaillants, les forces de l'ordre ontdû faire usage de grenades de désencerclement et de leur flash ball (Photo d'illustration)
Pour repousser les assaillants, les forces de l'ordre ontdû faire usage de grenades de désencerclement et de leur flash ball (Photo d'illustration)
La tension est montée d'un cran dans le quartier des Merisiers à Mantes-la-Ville, hier mercredi 11 novembre. Des incidents se sont en effet produits entre des jeunes et les policiers venus rétablir l'ordre. L'auteur d'un refus d'obtempérer a été placé en garde à vue.


Les premiers faits ont été signalés vers 18 heures, rue Louise Michel, en Zone de sécurité prioritaire (ZSP). Un individu circulant sur une moto de cross refuse de se soumettre à un contrôle de police.  Poursuivi par les fonctionnaires, le pilote abandonne le deux roues  et prend la fuite à pied.

C'est alors qu'une vingtaine de jeunes gens du quartier mettent des poubelles au milieu de la chaussée pour faire un barrage et jettent des pierres et autres projectiles sur les forces de l'ordre. Ces dernières sont contraintes de faire usage de leur flash ball et d'une grenade de désencerclement pour disperser les assaillants.

Aucun blessé n'a été signalé, selon les services de police. Interpellé, le pilote de la moto, âgé de 20 ans, a été placé en garde à vue. Le deux roues a été ramené au commissariat de Mantes-la-Jolie pour inspection. 

Un peu plus tard, vers 19h40, police-secours est informé par un habitant de la rue des Merisiers, que des jeunes jettent des cocktails Molotov dans la rue. A leur arrivée sur les lieux, les policiers sont pris pour cible :  jets de pierres et de cocktails Molotov. Des poubelles en feu ont été placées sur la route.

Pour repousser les assaillants, une dizaine d'individus, les forces de l'ordre utilisent un lance grenade à sept reprises et deux flashball. Il n’y a pas de blessé, pas de dégradation sur les véhicules. Trois containers poubelles sont détruits.

Un cocktail Molotov non utilisé a été récupéré par les policiers pour les besoins de l'enquête (relevé d'empreintes et de traces ADN).

Le calme est ensuite revenu dans le quartier.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com