Yvelines. Un jeune homme de Sartrouville blessé par arme à feu refuse de déposer plainte


Jeudi 4 Décembre 2014 à 08:45 l Actualisé Lundi 8 Décembre 2014 - 00:37



Le blessé a été transféré à l'hôpital de Poissy sous escorte policière(Photo d'illustration)
Le blessé a été transféré à l'hôpital de Poissy sous escorte policière(Photo d'illustration)
Un jeune homme de 22 ans, blessé par arme à feu, a été admis hier mercredi, peu avant 21 h 30, aux urgences de l'hôpital des courses à Maisons-Laffitte. L'examen pratiqué par un médecin a permis de constater que le corps avait été transpercé par un projectile au niveau du dos, sans atteindre d'organe vital. 
Transféré au centre hospitalier de Poissy
La victime présentait deux plaies : une correspondant à l'entrée de la balle, une autre à la sortie. Elle a été prise en charge par le SMUR et transférée sous escorte policière au centre hospitalier de Poissy. 

L'homme, qui a refusé d'expliquer aux policiers ce qui s'est véritablement passé, a déclaré sans plus de précisions que les faits se seraient produits à Argenteuil une heure auparavant. Toutefois, dans le même temps, le centre d'information et de commandement de Pontoise (Val d'Oise) informait les policiers yvelinois qu'il avait reçu deux appels de personnes affirmant avoir entendu des détonations à Bezons.

Ces deux témoins ont été auditionnés dans la nuit par les policiers du Val d'Oise, désormais saisis de l'enquête.
Peu coopératif avec les enquêteurs
Selon une source proche de l'enquête, la victime du coup de feu, défavorablement connue des services de police, s'est montrée peu coopérative avec les enquêteurs. L'homme, domicilié à Sartrouville, a indiqué vouloir quitter l'hôpital "dès que possible" et n'entend pas déposer plainte contre son ou ses agresseurs.
 









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com