Publicité.



18 mois de prison ferme pour l'un, 12 mois de la même peine pour l'autre. Les deux auteurs d'une série de vols aggravés commis dans des commerces de Saint-Aubin-le-Cauf et de Dampierre-Saint-Nicolas, dans le secteur de Dieppe-Envermeu, ont été jugés et condamnés ce vendredi par le tribunal correctionnel de Dieppe.

Vols aggravés chez des commerçants près de Dieppe : les auteurs condamnés à la prison ferme


Publié le Vendredi 6 Mars 2015 à 20:06 l Actualisé le 07/03 - 12:44


Les deux jeunes gens sont désormais derrière les verrous pour plusieurs mois à la maison d'arrêt Bonne Nouvelle à Rouen (Photo d'illustration)
Les deux jeunes gens sont désormais derrière les verrous pour plusieurs mois à la maison d'arrêt Bonne Nouvelle à Rouen (Photo d'illustration)
Deux jeunes gens, reconnus coupables de plusieurs vols aggravés, commis au préjudice de commerçants de Saint-Aubin-le-Cauf et de Dampierre-Saint-Nicolas, entre Dieppe et Envermeu, ont été condamnés, ce vendredi soir, à des peines de prison ferme. Ils ont été jugés dans le cadre de la procédure de comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Dieppe, après avoir passé une nuit en détention provisoire.

Lire ici le rappel des faits.html

Le plus jeune, un Dieppois de 18 ans, a écopé d'une peine de trois ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis. Son complice, âgé de 20 ans et originaire de Pont-Saint-Maxence, dans l'Oise, a été condamné à trois ans également dont 24 mois avec sursis. Les deux jeunes gens ont fait l'objet d'un mandat de dépôt à l'issue de l'audience. Ils ont été incarcérés à la maison d'arrêt de Rouen.

Armés d'une bombe lacrymogène

Les faits qui leur sont reprochés remontent à mardi. Cet après-midi là, en moins de trente minutes, trois commerçants situés à quelques kilomètres de distance, à Dampierre-Saint-Nicolas et Saint-Aubin-le-Cauf, sont la cible de deux individus qui s'introduisent dans les magasins pour dérober ici le tiroir-caisse, là un ordinateur et la voiture de la victime. Les individus sont armés d'une bombe lacrymogène et se dissimulent parfois le visage pour ne pas être reconnus.

Ils sont interpellés alors qu'ils prennent la fuite en voiture après avoir commis un vol (la recette) dans la boulangerie "Aux Délices de Saint-Aubin", à Saint-Aubin-le-Cauf. Une patrouille de gendarmerie les a tout de suite repérés et s'est lancée à la poursuite de la Laguna signalée volée à un restaurateur de Dampierre-Saint-Nicolas. Mais la course-poursuite a été de courte durée : la voiture des fuyards a emplafonné le portail d'une propriété. Ses deux occupants ont bien tenté de prendre la fuite à pied, sans succès.

Il menace la substitute lors de l'audience

Placés en garde à vue, les suspects ne sont pas inconnus, malgré leur jeune âge, de la gendarmerie et de la justice avec lesquels ils ont déjà eu des démêlés. C'est donc pour une série de faits délictuels - neuf au total - allant du vol aggravé à la détention de cannabis, en passant par un vol de véhicule, défaut de permis de conduire et détention d'arme de catégorie D (bombe lacrymogène), qu'ils ont été jugés ce vendredi après-midi.

Lors de l'audience, le plus jeune des prévenus a encore aggravé son cas en menaçant la représentante du ministère public de "représailles dès sa sortie de prison". 
 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE