Publicité.



Violences routières à Rouen : l'appel de phare d'un automobiliste met un biker dans tous ses états


Publié le Mardi 15 Avril 2014 à 17:04 l Actualisé le 16/04 - 23:44


Le biker a été réveillé en sursaut par les gendarmes venus l'interpeller à son domicile (Photo d'illustration)
Le biker a été réveillé en sursaut par les gendarmes venus l'interpeller à son domicile (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME. Un motard sera jugé le 28 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen pour violences volontaires. Les faits qui lui sont reprochés sont relativement graves. Ils se sont produits le dimanche 6 avril sur une route de l'agglomération rouennaise. Ils mettent en scène un automobiliste et un biker. Le premier, âgé de 25 ans, est en compagnie de son épouse et de leur enfant d'un an. Ils se rendent chez des amis. 

Coup de pied dans la carrosserie

Il est environ 12 heures. La voiture du jeune couple originaire de Mesnil-Esnard roule en direction de Franqueville-Saint-Pierre. Dans la côte, l'automobiliste se retrouve derrière trois motards en Harley Davidson qui se rendent aux puces moto à Val-de-Reuil. Une mouche a-t-elle piqué l'un des bikers ?

Toujours est-il que l'un d'eux se détache du groupe et se lance à la poursuite de la voiture qui vient de le dépasser. Arrivé à un rond-point, le motard donne un violent coup de pied dans la carrosserie du véhicule quasiment arrêté.

Il braque une arme de poing

Le conducteur, qui ne comprend pas ce qui se passe, continue sa route. Il arrive chez ses amis un peu plus loin et alors qu'il descend de sa voiture il est frappé à coups de pied et de poing par le biker. Son épouse est également frappée, tandis que l'amie du couple est braquée avec une arme de poing. Terrorisée, la femme âgée de 41 ans se couche au sol. Le motard, ganté et casqué, reprend sa route comme si de rien n'était.

Saisis d'une plainte par les victimes, les gendarmes de Boos sont parvenus à identifier le motard qui a été interpellé deux jours plus tard, au petit matin, à son domicile à Mont-Saint-Aignan, avec le concours des gendarmes de la Brigade de recherches de Rouen et le Peloton de surveillance et d'intervention (PSIG). Le quadragénaire a été placé en garde à vue pour violences volontaires.

A chacun sa version

L'automobiliste agressé a expliqué aux gendarmes qu'il avait fait un appel de phare aux motards avant de procéder à leur dépassement. Le motard a affirmé de son côté que la voiture l'avait frôlé d'un peu trop près. A chacun sa version. Cela justifiait-il un tel déchaînement de violences ? Il appartiendra à la justice de trancher..





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE