---

HAUTE-NORMANDIE

Vigipirate : le préfet demande aux forces de sécurité de "demeurer en alerte permanente"


infoNormandie / Jeudi 8 Janvier à 11:41

Le niveau des mesures de protection de points sensibles a été élevé notamment aux abords et accès des installations et bâtiments tels que les centres commerciaux, les gares, les lieux de culte, les bâtiments publics et les organes de presse.
Le niveau des mesures de protection de points sensibles a été élevé notamment aux abords et accès des installations et bâtiments tels que les centres commerciaux, les gares, les lieux de culte, les bâtiments publics et les organes de presse.
Les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure sont maintenus au niveau vigilance renforcée, contrairement à ceux de l'Île de France qui ont été relevés hier au niveau maximum "Alerte attentat".

Les mesures prévues par le plan Vigipirate ont été rappelées aux chef de services des administrations publiques ainsi qu'aux maires, indique le préfet de la Région Haute-Normandie et préfet de Seine-Maritime, Pierre-Henry Maccioni, qui a donné pour instruction à l'ensemble des forces de sécurité et aux services de l’État, de "demeurer en alerte permanente pour la protection de la population".
Les patrouilles ont été intensifiées. Le niveau des mesures de protection de points sensibles a été élevé notamment aux abords et accès des installations et bâtiments tels que les centres commerciaux, les gares, les lieux de culte, les bâtiments publics et les organes de presse.

Des forces supplémentaires sont également mobilisées.

Une attitude citoyenne a déjà permis de déjouer des tentatives d’attentats et d’actes de malveillance. Toute situation qui paraîtrait anormale doit être signalée aux forces de l’ordre, aux patrouilles militaires ou aux services de surveillance et de sécurité du lieu dans lequel vous vous trouvez.
Le représentant de l'Etat convie par ailleurs la population à se joindre au moment de recueillement qui se déroulera aujourd'hui à 12h à la préfecture de Région à Rouen et dans l’ensemble des services de l’État en hommage aux victimes de l'attentat perpétré hier à la rédaction de "Charlie Hebdo" à Paris.










Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook