Versailles : les auteurs d'une violente expédition punitive placés en détention

Jeudi 31 Mars 2016 à 22:58 l Actualisé Jeudi 31 Mars 2016 - 22:58



Versailles : les auteurs d'une violente expédition punitive placés en détention
Trois individus ont été incarcérés à l'issue de leur présentation à un juge d'instruction de Versailles. Ils ont été mis en examen dans le cadre d'une affaire de violences et de séquestration peu ordinaire.

Les faits remontent à la nuit du 16 au 17 mars : un jeune homme se présente au commissariat de Plaisir pour expliquer qu’il vient d’être séquestré à Versailles. Voulant récupérer un jogging, une de ses connaissances l’a alors conduit à un appartement où il a retrouvé deux autres individus.

Remake d'« American History X »

Selon des déclarations, ces inconnus l’ont alors lynché puis conduit en forêt où ils l’ont forcé à leur remettre son téléphone portable, s’agenouiller, ouvrir la bouche et poser sa mâchoire sur un muret, remake de la scène du film « American History X ». Il est parvenu à prendre la fuite sans être rattrapé.

Le jeune homme donne une description très précise des auteurs. Ces éléments permettent aux enquêteurs du Groupe des atteintes violentes de la Sûreté urbaine de Versailles de localiser l’appartement en question à Versailles et de retracer le chemin parcouru jusque dans la forêt de Fausses Reposes au monument du Général Pershing. Les constatations des policiers corroborent les déclarations de la victime, tout comme l’exploitation de la vidéoprotection.

Les enquêteurs parviennent finalement à identifier le locataire de l’appartement ainsi que ses fréquentations. Des planches photos sont présentées à la victime qui reconnait formellement ses trois agresseurs, âgés de 18, 26 et 34 ans.

Mis en examen et écroués

Le 23 mars, une opération est mise en place destinée à interpeller les suspects à leur domicile respectif, mais un seul est appréhendé. Un deuxième finit par se présenter spontanément dans l’après-midi au commissariat, après que les enquêteurs se soient déplacés sur son lieu de travail. Le principal mis en cause, instigateur de l’expédition punitive, quant à lui, demeure introuvable, malgré les recherches et l’exploitation de sa géolocalisation.

Les deux interpellés sont déférés au palais de justice de Versailles. Le magistrat du parquet ouvre une information judiciaire. Le troisième individu se constitue prisonnier le 27 mars et, lors de son interrogatoire, il reconnait partiellement les faits.

Les trois mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com