Vaste opération anti-délinquance ce matin sur l'A150 entre Barentin et Rouen


Mardi 19 Novembre 2013 à 11:11 l Actualisé Mardi 19 Novembre 2013 - 13:02



Les vingt motards de l'Escadron de sécurité routière de Seine-Maritime ont été mobilisés @Photo d'illustration (DR)
Les vingt motards de l'Escadron de sécurité routière de Seine-Maritime ont été mobilisés @Photo d'illustration (DR)
SEINE-MARITIME - Une vaste opération routière a été organisée ce mardi matin 19 novembre sur l'autoroute A150 à hauteur de La Vaupalière et du centre commercial de Barentin. Elle a mobilisé une quarantaine de gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) et de la compagnie d'Yvetot, de 7 h à 8 h 30. Il s'agissait de contrôler à la fois des véhicules et leurs occupants, dans le cadre de la lutte contre les cambriolages, le travail illégal et l'immigration irrégulière. Cette opération a été mise en place sur réquisition du procureur de la République de Rouen.

200 véhicules et personnes contrôlés

Un système de filtrage avait donc été mis en place sur l'A150 entre Barentin et Rouen, notamment aux entrées et sorties du centre commercial de Barentin et à hauteur de la bretelle de sortie de La Vaupalière où un poste de contrôle était installé. Au total, ce sont 120 véhicules et 80 personnes (conducteurs ou occupants) qui ont été contrôlés via les fichiers du ministère de l'Intérieur. Plusieurs infractions ont ainsi été relevées : deux conduites sous l'empire de produits stupéfiants, une situation de travail illégal, deux conduites sans permis et plusieurs défauts de documents afférents à des marchandises.

Bouchons et ralentissements

"L'objectif pour la gendarmerie était aussi de tester sa capacité à se mobiliser en toute situation et à toute heure", observe le commandant Toulalan, patron de l'EDSR76.

En attendant, ces contrôles inopinés ont eu d'importantes répercussions sur la circulation tant sur l'A150 que sur l'A151, surtout à cette heure de la matinée où le trafic est généralement très dense sur ces deux axes en direction de Rouen.

A l'approche des fêtes de fin d'années, "nous pourrons être amenés à faire d'autres opérations de ce type à des endroits du département et à des heures différents", souligne le commandant Toutalan.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com