---

Près de Rouen (Seine-Maritime).

Une rôtissoire prend feu dans un chalet au Houlme : trois blessés et trois maisons endommagées


infoNormandie / Dimanche 16 Juillet à 11:59

Six lances à incendie ont été déployées par les sapeurs-pompiers qui ont mobilisé une cinquantaine d'hommes pour venir à bout de l'incendie (Illustration)
Six lances à incendie ont été déployées par les sapeurs-pompiers qui ont mobilisé une cinquantaine d'hommes pour venir à bout de l'incendie (Illustration)
Un court-circuit serait à l'origine d'un incendie qui a endommagé un chalet de jardin et trois habitations hier samedi, en début de soirée au Houlme, dans l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime). Bilan : trois personnes ont été brûlées, dont une femme sapeurs-pompier volontaire qui a été plus sérieusement touchée.

L'alerte a été donnée aux alentours de 19 heures, après que des riverains ont signalé des bruits d'explosions, rue Lemarchand. À l'arrivée des sapeurs-pompiers un chalet en bois appartenant à un homme de 64 ans propriétaire d'une habitation voisine était embrasé. A l'intérieur du chalet qui été entièrement détruit, les secours ont retrouvé les restes calcinés d'une rôtissoire probablement à l'origine de l'incendie provoqué par un court-circuit.

Le feu s'est, toujours est-il, rapidement propagé à deux habitations voisines qui ont été partiellement détruites (il ne restent que les murs) et à une troisième qui a été endommagée par les flammes.

Trois brûlés, dont un sapeur-pompier

Compte tenu de l'ampleur de l'incendie, les pompiers ont mobilisé de gros moyens pour venir à bout du sinistre : une cinquantaine d'hommes venus de sept casernes environnantes, six lances à incendie et vingt véhicules, dont des ambulances, et une grande échelle.

Trois personnes ont été brûlées plus ou moins sérieusement, notamment une femme sapeur-pompier volontaire de 27 ans qui a été sérieusement blessée, le propriétaire du chalet et un voisin. Un autre pompier a été blessé a l'épaule (traumatisme) lors de l'intervention. Les victimes ont été transportées au CHU de Rouen.

Trois familles relogées

Les services de police ont ouvert immédiatement une enquête afin de déterminer l'origine de l'incendie. Selon nos informations, il serait d'origine accidentelle : un court-circuit sur la rôtissoire. A l'intérieur du chalet, les secours ont découvert trois bonbonnes de gaz intactes, selon une source policière.

Les bruits d'explosion pourraient donc provenir d'une moto entreposée dans le chalet qui a brûlé.

Un dispositif de surveillance à été maintenu sur place jusqu'à 6 heures ce dimanche matin. Les occupants des trois maisons sinistrées ont dû être relogées pour la nuit par la mairie.










Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook