Les recherches en mer n'ont pas permis de la retrouver

Une passagère du ferry Mont-Saint-Michel disparue entre Portsmouth et Ouistreham


Mercredi 21 Janvier 2015 à 17:31 l Actualisé Mercredi 21 Janvier 2015 - 17:48



La passagère qui avait embarqué hier soir à Portsmouth sur le ferry Mont-Saint-Michel manquait à l'appel en arrivant ce matin à Ouistreham (Photo DR)
La passagère qui avait embarqué hier soir à Portsmouth sur le ferry Mont-Saint-Michel manquait à l'appel en arrivant ce matin à Ouistreham (Photo DR)
Des moyens de secours maritimes ont été déclenchés ce mercredi 21 janvier peu après 8 heures après la disparition d'une passagère à bord du ferry Mont-Saint-Michel. Les recherches ont été arrêtés en fin d'après-midi.

C'est le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg qui a été alerté alors que le ferry venait d’effectuer la traversée Portsmouth/Ouistreham. En effet, à son arrivée à Ouistreham ce matin vers 8 heures, une passagère manquait à l’appel.

Il s'agit d'une femme indo-britannique de 51 ans qui avait embarqué seule la veille.

"Face à la forte probabilité qu'elle ait chuté à la mer, et compte tenu des très grandes dimensions de la zone de recherche (entre le Solent, au nord de l'île de Wight, et Ouistreham), les opérations se partageaient entre les zones de responsabilité française, sous coordination du CROSS Jobourg, et britannique", détaille la préfecture maritime de Cherbourg/

Le CROSS Jobourg a dérouté un Falcon 50 de la Marine nationale, en vol au moment des faits, afin d'investiguer une large zone en Baie de Seine, de Ouistreham jusqu'au milieu de la Manche.

Les recherches arrêtées à 17 heures

La partie nord aux abords de l'île de Wight ou la probabilité de la chute à la mer était la plus grande, compte tenu des informations collectées à bord du ferry, a quant a elle été couverte par un hélicoptère, un avion et 2 moyens nautiques des gardes cotes britanniques.

"Vers 15 heures, l'appareil de la Marine ayant parcouru toute la zone de recherches qui lui était assignée et, faute d’éléments nouveaux, le préfet maritime a décidé l’arrêt des recherches actives en zone de responsabilité française", indiquent ce soir les autorités maritimes, dans un communiqué.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com