---

Une mère de famille et ses deux enfants originaires de Dieppe étaient à bord du Boeing disparu


infoNormandie / Jeudi 13 Mars à 22:25

Une mère de famille et ses deux enfants originaires de Dieppe étaient à bord du Boeing disparu
Une Dieppoise et ses deux enfants âgés de 14 et 17 ans se trouvaient à bord du Boeing 777 de Malaysia Airlines qui a disparu mystérieusement dans la nuit de vendredi à samedi, avec 239 passagers.

Cette information est révélée par notre confrère Les Infos Dieppoises, dans ses éditions à paraître ce vendredi 14 mars.

Selon le journal bi-hebdomadaire, les grands-parents de cette famille vivent une 
« attente insoutenable » à Saint-Aubin-sur-Scie, près de Dieppe, où ils demeurent.

Dès samedi, la ministre déléguée chargée des Français à l’étranger, Hélène Conway-Mouret, indiquait que quatre français étaient à bord de l'appareil : une mère de famille, Laurence Wattrelos, âgée de 51 ans, voyageait avec ses deux enfants, ainsi qu’une jeune fille de 18 ans, de nationalité franco chinoise.

« Tous les trois sont élèves au Lycée français de Pékin et la maman, très impliquée dans la vie du lycée en tant que vice-présidente de l’association des parents d’élèves ».

Hadrien, 17 ans et son amie Yan Zhao, 18 ans (Photo DR)
Hadrien, 17 ans et son amie Yan Zhao, 18 ans (Photo DR)
Expatriés à Pékin depuis 2008

De son côté, ladépêche.fr   indique que Laurence Wattrelos  revenait de quelques jours de vacances passés dans un Club Med en Malaisie, en compagnie de sa plus jeune fille Ambre, élève de 4e, de son fils Hadrien, en classe de terminale, et de la petite amie de ce dernier, Yan Zhao.

« La famille Wattrelos vivait à Pékin depuis 2008. Ghyslain, le père, y occupait, jusqu’en janvier dernier, le poste de directeur de l'activité granulats et béton de la société Lafarge en Chine. Depuis, il avait pris une nouvelle fonction en France et sa famille devait le rejoindre cet été, après le bac d’Hadrien »

« Ambre, Hadrien et Yan Zhao étaient scolarisés au lycée français international de Pékin où Laurence Wattrelos était vice-présidente de l’association des parents d’élèves et très engagée au sein de la communauté scolaire ».

Une cellule de soutien mise en place
 
Une cellule d'écoute et de soutien a été mise en place au lycée français international de Pékin. « Ce dispositif sera renforcé à partir de lundi (11 mars, ndlr), jour de la reprise des cours, avec notamment la présence d'un psychologue et d'un psychiatre spécialisés et expérimentés (...) venant de France. Ils appuieront l'ensemble de l'équipe pendant deux jours, pour permettre d'accueillir les élèves dans les meilleures conditions et les accompagner au mieux dans cette épreuve », peut-on lire sur le site internet de l'établissement.
Le message que l'on peut lire sur la page d'accueil du site de l'association des parents d'élèves du lycée français à Pékin
Le message que l'on peut lire sur la page d'accueil du site de l'association des parents d'élèves du lycée français à Pékin











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook