Publicité.



Cinq malfaiteurs se sont introduits dans un pavillon cette nuit, à Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Ils ont enfermé les quatre enfants et frappé et blessé leur mère. Ils voulaient les bijoux et l'argent. Ils sont repartis avec la voiture et les téléphones portables de la famille.

Une mère de famille et ses 4 enfants séquestrés par un commando encagoulé, près de Rouen


Publié le Mercredi 18 Mars 2015 à 11:20 l Actualisé le 18/03 - 14:38


Les enquêteurs de la Sûreté dapartementale de Seine-Maritime travaillent d'arrache-pied depuis ce matin sur cette affaire dans l'objectif d'identiter et d'interpeller rapidement les auteurs de cette agression à domicile (Photo @DGPN)
Les enquêteurs de la Sûreté dapartementale de Seine-Maritime travaillent d'arrache-pied depuis ce matin sur cette affaire dans l'objectif d'identiter et d'interpeller rapidement les auteurs de cette agression à domicile (Photo @DGPN)
Une femme et ses quatre enfants ont été attaqués et séquestrés, cette nuit, par un commando de cinq hommes encagoulés et gantés, à Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine-Maritime). La mère de famille a été frappée au visage au visage et sur le corps. Les malfaiteurs sont repartis avec la voiture et les téléphones portables.

Réveillés en sursaut

Il est un peu moins de 2h45, cette nuit de mercredi 18 mars. Cinq individus, le visage dissimulé par une cagoule, font irruption dans un pavillon à Saint-Aubin-lès-Elbeuf. La propriétaire, une femme de 50 ans, qui vit seule depuis le décès de son mari il y a deux ans, est réveillée en sursaut ainsi que ses quatre enfants, âgés entre 14 et 23 ans.

Les malfaiteurs contraignent alors les enfants à se regrouper à s'enfermer dans une pièce. Puis ils s'en prennent à la mère de famille en la frappant violemment, avec un objet métallique, au visage et sur le corps. Ils demandent où sont les bijoux et l'argent. Sans réponse, ils fouillent entièrement la maison et repartent à bord de la Ford Focus de leur victime, en prenant soin d'emporter les quatre téléphones portables de la famille pour les empêcher de prévenir les secours.

Frappée au visage et sur le corps

Le véhicule est découvert un peu plus tard dans l'agglomération elbeuvienne : il a été abandonné pas très loin de là. Les téléphones portables sont également retrouvés disséminés sur la chaussée. 

Blessée et très choquée, la victime a été transportée au centre hospitalier des Feugrais, par les sapeurs-pompiers.

En l'absence de traces d'effraction, il semblerait que le commando soit entré dans le pavillon par une porte arrière qui n'était pas verrouillée, selon les premières constatations qu'ont pu faire les policiers.
 
Les techniciens de l'identité judiciaire (IJ) sont allés sur place afin de procéder à des recherches de traces et d'indices (empreintes et ADN) susceptibles d'avoir été laissés par les malfaiteurs qui étaient gantés.

L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE