Une fusée de détresse en mer déclenche des recherches au large de Granville


Dimanche 15 Septembre 2013 à 10:40 l Actualisé Dimanche 15 Septembre 2013 - 13:51



Les recherches entreprises par la vedette "Notre Dame du cap Lihou" de Granville n'ont donné aucun résultat (Photo : PREMAR)
Les recherches entreprises par la vedette "Notre Dame du cap Lihou" de Granville n'ont donné aucun résultat (Photo : PREMAR)
Des recherches maritimes ont été effectuées au large de Granville (Manche) dans la nuit de dimanche 15 septembre, vers 1H15, après qu'un témoin a signalé au CROSS Jobourg avoir aperçu, depuis Granville et en direction des îles Chausey, un tir de fusée rouge (signal de détresse en mer). Le témoin n’ayant pas pu rester sur zone, la position du signal pyrotechnique est resté très vague.

Les quelques navires sur zone sont contactés par le CROSS qui engage parallèlement la vedette SNS 074 "Notre Dame du cap Lihou" de Granville pour effectuer une opération de recherches d’environ 02H30 heures, qui s’est avérée infructueuse.

Une fusée de détresse en mer déclenche des recherches au large de Granville
Ce qu'il faut savoir

"S’il est important de rappeler que le CROSS doit être immédiatement contacté dès qu’un signal pyrotechnique est aperçu en mer (fusée rouge à parachute ; feu à main ou fumigène orange), il faut également préciser que le témoin doit - dans la mesure du possible - rester sur place pour donner le maximum d’éléments qui permettront de réduire la zone de recherches et donc d’augmenter leur efficacité", indique la préfecture maritime de Cherbourg.

En effet, une indication de direction, par rapport à un ou deux amers remarquables en mer (phare, bouée, balise, navire etc..) et une indication d’élévation (hauteur par rapport à l’horizon) sont des éléments précieux pour le CROSS.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com