Publicité.



Une femme sapeur-pompier soupçonnée d'avoir tenté d'incendier deux conteneurs


Publié le Vendredi 17 Janvier 2014 à 13:49 l Actualisé le 17/01 - 16:42


La jeune femme, sapeur-pompier volontaire, a reconnu avoir mis le feu à deux conteneurs mais pas aux bâtiments agricoles qui ont brûlé dans le même secteur entre Noël et le jour de l'An dernier (Photo d'illustration)
La jeune femme, sapeur-pompier volontaire, a reconnu avoir mis le feu à deux conteneurs mais pas aux bâtiments agricoles qui ont brûlé dans le même secteur entre Noël et le jour de l'An dernier (Photo d'illustration)
Une jeune femme de 19 ans, sapeur-pompier volontaire à Doudeville, dans le pays de Caux, devra répondre prochainement de deux tentatives d'incendie devant le tribunal correctionnel de Rouen. Elle est en effet soupçonnée par les gendarmes d'avoir tenté de mettre le feu à deux conteneurs entreposés à côté d'un bâtiment agricole.

Le premier fait remonte au 1er janvier vers 22 h 30. Le second a eu lieu quelques jours plus tard, toujours au même endroit, à proximité d'une ferme de Bosc Mare. Dans les deux cas, le feu a été rapidement maîtrisé et n'a pas fait de dégâts.

Du papier toilette et des allumettes

L'enquête ouverte par la gendarmerie de Yerville a finalement permis de confondre l'auteur présumé de ces feux. Les gendarmes avaient relevé un certain nombre d'éléments troublants. Le fait notamment que cette jeune femme soit toujours parmi les premiers pompiers à intervenir sur les lieux. Mais d'autres éléments sont venus nourrir cette suspicion.

C'est ainsi que les enquêteurs ont été conduits à la placer en garde à vue mardi 14 janvier. Au cours de la perquisition effectuée au domicile de la suspecte, les enquêteurs ont retrouvé du papier toilette identique à celui découvert sur le lieux des feux. Une boite d'allumettes trouvée dans son véhicule viendrait étayer la suspicion des gendarmes.

Lors de ses auditions, la jeune femme a d'abord nié les faits avant de les reconnaître. Elle aurait agi ainsi par vengeance, pour une histoire de nature familiale.

Hors de cause dans deux autres incendies suspects

Les gendarmes l'ont également interrogée sur deux autres incendies suspects. Le premier s'est déclaré dans la nuit du 25 au 26 décembre dans une feme de Vauville-lès-Baons, près d'Yvetot. Un local agricole de 300 m2 a été détruit et une dizaine de veaux ont péri dans l'incendie.

La nuit suivante c'est un hangar de 450 m2, contenant 400 tonnes de paille, qui était la proie des flammes dans une ferme du même secteur, à Hautot-Saint-Sulpice. Les animaux avaient pu alors être évacués à temps. Curieusement, le bâtiment visé abritait les vaches que le fermier de Vauville-lès-Baons, victime du premier incendie, avait mis en sécurité chez ce collègue. 

Pour la gendarmerie, il ne fait guère de doute qu'il s'agit d'incendies criminels qui pourraient être l'oeuvre d'une même personne.

« Nous n'avons aucun élément nous permettant de mettre en cause cette jeune sapeur-pompier. Ces deux incendies dans des fermes, où le mode opératoire utilisé est très différent, n'ont rien à voir avec les feux de conteneurs », tient à préciser un officier de la compagnie de gendarmerie d'Yvetot. 






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE