Une course d'orientation qui se termine mal dans les grottes de Caumont


Publié le Mercredi 13 Novembre 2013 à 16:30 l Actualisé le 13/11 - 16:56

Un exerecice a déjà eu lieu en avril dernier afin de tester les capacités des secours à intervenir dans les grottes de Caumont
Un exerecice a déjà eu lieu en avril dernier afin de tester les capacités des secours à intervenir dans les grottes de Caumont
Dans le cadre de l’élaboration du plan spéléo-secours départemental, un exercice se déroulera dans les grottes de Caumont (Eure) les samedi 16 et dimanche 17 novembre.
 
« Cet exercice consiste à renforcer la coordination des services engagés (spéléo-secours français, SDIS, SAMU, gendarmerie, préfecture et DDTM). Il permettra également aux différents acteurs d’appréhender et de mesurer la dimension d’un sauvetage souterrain », souligne-t-on à la préfecture de l'Eure.
 
Lors de cet exercice, seront engagés 40 bénévoles du spéléo-secours français, 20 sapeurs-pompiers du GRIMP (groupe de recherche et d’intervention en milieu périlleux) et 2 médecins du SAMU afin de simuler un scénario pré-établi.

« A l’occasion d’une course d’orientation dans les carrières de Caumont une équipe n’est pas ressortie dans les délais imposés par le règlement. L’organisateur alerte les secours. Une première victime est retrouvée fatiguée et en hypothermie. Une deuxième victime est bloquée, son état nécessite une médicalisation et une oxygénothérapie lourde. Une troisième victime, découverte dans une zone nécessitant une ventilation, souffre d’une fracture du fémur. Une médicalisation et la pose d’un monitoring sont indispensables. »
 
Pascale Pin, sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de l’Eure, assistera à l’évacuation de la première victime et à la découverte de la seconde le samedi en fin de journée.

Un exercice s'était déjà déroulé le 6 avril 2013 dans les grottes afin de tester la capacité des secours à intervenir si besoin était. Lire ici
 








Publicité.




PUBLICITE





Pour être informé en temps réel



PUBLICITE














Suivez-nous sur Facebook