Une bombe américaine détruite dans le Pas-de-Calais


Mercredi 8 Janvier 2014 à 19:26 l Actualisé Mercredi 8 Janvier 2014 - 20:02



La bombe a été détruite ce mercredi par les plongeurs-démineurs de la Marine nationale (Photo : Marine nationale)
La bombe a été détruite ce mercredi par les plongeurs-démineurs de la Marine nationale (Photo : Marine nationale)
Une bombe américaine de près de 150 kg datant de la seconde guerre mondiale a été découverte sur la plage Sainte-Cécile, à Camiers (Pas-de-Calais) à la suite de forts coefficients de marée. Dès lundi 6 janvier, un périmètre de sécurité a été mis en place par la gendarmerie.
 
Au vu de sa position, une intervention d'urgence par le groupe des plongeurs-démineurs (GPD) Manche de la Marine nationale a été mise en place, en étroite collaboration avec la préfecture du Pas-de-Calais, afin de faire cesser le risque aggravé par la marée. La bombe se situait à moins de 100 mètres de plusieurs habitations.

Évacuation et confinement
 
Mardi soir, le GPD a procédé au déplacement de l'engin vers un point permettant d'écarter le danger des populations en attendant sa destruction, le lendemain matin. Lors de cette opération, plusieurs foyers ont été évacués dans un rayon de 170 mètres autour de la position (8 personnes concernées) tandis que d'autres foyers sont restés confinés dans un rayon de 550 mètres (moins de 500 habitants de concernés).
 

L'engin explosif détruit aujourd'hui

Ce mercredi, en fin de matinée, la bombe a été neutralisée puis détruite par les plongeurs-démineurs. La vedette de gendarmerie maritime Scarpe a assuré la sécurité sur le plan d'eau et un hélicoptère de la gendarmerie était présent pour assurer la sécurité du dispositif pour que les plongeurs-démineurs de la Marine nationale puissent procéder à la destruction de l'engin.


« La réactivité et de le savoir-faire des différentes administrations de l’État ont permis de mener à bien cette mission qui nécessitait une intervention avec un délai très court. Les plongeurs-démineurs ont également bénéficié du concours d'un engin du génie de l'armée de terre pour effectuer notamment le transport de la munition vers son point de pétardement », souligne la Marine nationale.

« Les découvertes de munitions historiques sont nombreuses en Manche-mer du Nord, elles rythment le quotidien de nos plongeurs-démineurs. Avec plusieurs centaines d’engins explosifs historiques détruits par an, le GPD Manche participe à l’important travail d’assainissement des fonds marins et du littoral ».







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com