Un père et ses deux fils faisaient le commerce de gasoil volé à des entreprises de Seine-Maritime


Jeudi 22 Mai 2014 à 12:48 l Actualisé Jeudi 22 Mai 2014 - 18:13



Des dizaines de bidons emplis de carburant et d'autres vides ont été découverts dans les deux garages loués par les mis en cause à Déville-lès-Rouen et Bonsecours (Photo DDSP)
Des dizaines de bidons emplis de carburant et d'autres vides ont été découverts dans les deux garages loués par les mis en cause à Déville-lès-Rouen et Bonsecours (Photo DDSP)
Un père et ses deux fils, originaires de l'agglomération rouennaise, avaient monté une petite affaire lucrative : les centaines de litres de gasoil qu'ils siphonnaient dans les réservoirs étaient leur fond de commerce. Le carburant était revendu 1€ le litre.

SEINE-MARITIME. Le Groupe d'appui judiciaire enquêtait depuis plusieurs mois sur des vols de gazole au préjudice d'entreprises de la région rouennaise. A deux reprises, les 19 février et 5 mars derniers, les réservoirs des véhicules de la société Coved, à Grand-Quevilly, avaient été vidés de leur contenu. La dernière fois, plus de 150 litres de gazole se sont volatilisés.

En prison pour des vols de gasoil

Les investigations des policiers rouennais ont ainsi permis d'identifier les auteurs de ces deux vols, mais aussi d'un troisième commis en zone gendarmerie, à Saint-Martin-Osmonville, près de Saint-Saëns, le 17 janvier 2014. 700 litres de gasoil avaient été siphonnés en pleine nuit dans les cuves de la société des Transports Renault.

Déjà impliqué dans des vols similaires, pour lesquels il été condamné le 4 novembre 2013 (l'affaire de la CREA), le chef de famille, âgé de 46 ans, a pu être confondu par les enquêteurs dans le vol de Saint-Martin-Osmonville, tandis que ses deux fils, âgés de 17 et 22 ans, sont soupçonnés d'être les auteurs du vol à la Coved (leur père était en prison à la date des faits).

Interpellés, les deux fils ont été placés en garde à vue afin d'être auditionnés. Le père a quant à lui été extrait mardi 20 mai de sa cellule à la maison d'arrêt Bonne Nouvelle où il purge une peine d'emprisonnement dans une précédente affaire de vols de gasoil.
  
 

Les voleurs étaient équipés de pompes pour siphonner les réservoirs (Photo DDSP)
Les voleurs étaient équipés de pompes pour siphonner les réservoirs (Photo DDSP)
500 litres retrouvés à Déville et Bonsecours

Les enquêteurs ont procédé à des perquisitions dans la foulée en particulier dans deux garages à voiture que la famille louait à Déville-lès-Rouen et Bonsecours pour entreposer le carburant volé. 500 litres de gazole ont pu ainsi être récupérés. Deux véhicules, une Renault Express et une Laguna break qui servaient à transporter les bidons, ont par ailleurs fait l'objet d'une procédure de saisie à titre conservatoire. De même, les deux garages ont été provisoirement placés sous scellés.

Convoqués en justice en août prochain

Un quatrième homme, âgé de 27 ans, a également été entendu dans le cadre de cette affaire. Il a reconnu avoir acheté quelque 500 litres de gazole en l'espace de deux mois. "C'était pour mon usage personnel ou pour en faire profiter ma famille et mes amis", s'est-il défendu. Il ne faisait aucun bénéfice, selon lui.

Les quatre mis en cause devront répondre de ces faits dans les prochains mois, devant le tribunal correctionnel de Rouen. Le père et le fils le plus âgé ont fait l'objet d'une convocation par officier de police judiciaire pour vols en réuinion et dégradations en état de récidive légale (ils seront jugés le 27 août prochain), tandis que le plus jeune fils, mineur, sera convoqué prochainement par le juge des enfants en vue de sa mise en examen.

Enfin, une procédure pour recel de vols aggravés a été dressée à l'encontre du 4e homme.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com