Un navire en détresse au large de Granville pour un exercice grandeur nature


Jeudi 10 Octobre 2013 à 00:27 l Actualisé Jeudi 10 Octobre 2013 - 00:49



Le navire Victor Hugo assure la liaison des îles anglo-normandes. Il peut transporter 193 personnes (Photo : meretmarine.com)
Le navire Victor Hugo assure la liaison des îles anglo-normandes. Il peut transporter 193 personnes (Photo : meretmarine.com)
La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord et la préfecture de la Manche organisent le lundi 14 octobre un exercice de sauvetage et d'assistance en mer intitulé « SAREX 2013 » au large et dans le port de Granville.
 
Cet exercice de grande ampleur s'inscrit dans l'organisation définie par le dispositif Orsec Maritime et par le plan Orsec Secours à de nombreuses victimes pour la partie terrestre.

"Un navire en détresse"
 
L'objectif général est d'appliquer une stratégie d'intervention face à un événement grave survenant en mer et ayant des conséquences à terre, en l'occurrence l'accueil d'un nombre important de naufragés à Granville. Il implique tous les niveaux de l'organisation Orsec, qu'il s'agisse des équipes de gestion de crise de la préfecture maritime et de la préfecture de la Manche, des centres opérationnels en charge de la gestion des interventions (CROSS et CODIS) mais encore des équipes et moyens nautiques et aériens déployés sur le terrain.

Le navire à passagers Victor Hugo de la compagnie Manche Îles Express joue le rôle du navire en détresse (lire ci-dessous), avec à son bord son équipage et des jeunes de l'Ecole des matelots de Querqueville (Marine nationale).

Tester la gestion d'une crise en mer
 
« Cet exercice permettra de tester l'intervention et la gestion de la crise en mer, avec la mobilisation et la coordination de moyens nautiques et aériens, et à terre avec la mise en œuvre d'un poste médical avancé. Il s'agit aussi et surtout d'assurer le travail d'interface entre les préfectures et centres opérationnels, un aspect primordial dans ce type d'événement », souligne la préfecture maritime.
 
Pour la partie maritime, cet exercice est également l'occasion de mettre en œuvre les procédures de coopération franco-britanniques (Manche Plan). 
 

Scénario : une collision avec un objet flottant non identifié

Au cours d’une traversée entre Granville et Guernesey, un navire à passagers signale au CROSS Jobourg une violente collision avec un objet flottant non identifié. La collision provoque alors une importante voie d'eau et la perte de manœuvrabilité du navire. On dénombre plusieurs blessés parmi les passagers. L'ampleur de la voie d'eau  nécessite alors l'évacuation immédiate du navire et la prise en charge des passagers en mer. De nombreux moyens d'intervention en mer et à terre seront mobilisés. Environ 80 élèves de l'Ecole des matelots de Querqueville (Marine nationale) seront présents à bord pour jouer le rôle des passagers du Victor Hugo.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com