Un mort et un blessé grave dans un accident au parc d'attraction du Bocasse à Montville


Lundi 6 Janvier 2014 à 17:01 l Actualisé Mardi 7 Janvier 2014 - 13:06



Le parc du Bocasse a franchi la barre des 200 000 visiteurs en 2013. Il rouvrira ses portes au public le 6 avril prochain (Photo d'illustration )
Le parc du Bocasse a franchi la barre des 200 000 visiteurs en 2013. Il rouvrira ses portes au public le 6 avril prochain (Photo d'illustration )
SEINE-MARITIME - Un accident pour le moins rare s'est produit ce lundi 6 janvier vers 15 h 20 dans le parc d'attraction du Bocasse à Clères, dans l'agglomération de Rouen. Il a coûté la vie à un homme âgé de 55 ans, originaire de Quincampoix. Il s'agit du responsable du service de maintenance.

Un employé, âgé de 45 ans, qui travaillait avec lui à l'entretien d'un manège à l'intérieur d'un bâtiment, a été quant à lui grièvement blessé. Il a été transporté par les sapeurs-pompiers au CHU de Rouen. Trois autres personnes, fortement choquées, ont également été prises en charge par les secours.

L'explosion d'un pneu ?

Selon nos informations, c'est l'explosion d'un pneu, démonté préalablement d'un manège pour être réparé, qui serait à l'origine du drame. La déflagration, de forte intensité, aurait projeté violemment les deux hommes qui étaient autour de la roue, l'un - qui a été tué sur le coup - contre un escalier, l'autre contre une porte. Un compresseur et un chalumeau ont été retrouvés à proximité de l'explosion, mais on ignore si ces deux appareils étaient utilisés au moment du drame.

Le parc du Bocasse, qui propose une quarantaine d'attractions, est actuellement fermé au public. Il avait été rouvert ce lundi matin pour procéder uniquement à des opérations de maintenance, indique-t-on au parquet de Rouen. 

Les gendarmes de la communauté de brigades de Montville et leurs collègues de la brigade de recherches de Rouen sont sur les lieux. Ils procèdent aux constatations ainsi qu'à l'audition des témoins. La cellule d'identification criminelle (CIC) est chargée quant à elle d'effectuer des prélèvements et relevés qui permettront peut-être, après analyses, de déterminer l'origine et les circonstances de l'explosion.

La substitute du procureur de la République, Maëla Guéguen, est actuellement sur place.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com