Un mort et deux blessés dans une collision sur la D929 entre Yerville et Yvetot


Mardi 5 Mars 2013 à 20:32 l Actualisé Mercredi 6 Mars 2013 - 15:08



La collision s'est produite à l'intersection du CD929 et du CD23 à Grémonville (Google Maps)
La collision s'est produite à l'intersection du CD929 et du CD23 à Grémonville (Google Maps)
Une collision entre trois véhicules a fait un mort, un homme de 83 ans, et deux blessés dont un grave mardi 5 mars dans la soirée sur la D929 à Motteville (Seine-Maritime). L'accident s'est produit vers 19 h 10 sur l'axe Yvetot -Yerville, qui a été coupé à la circulation afin de permettre aux secours d'intervenir en toute sécurité.

Le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS 76), basé à Yvetot, a dépêché sur place plusieurs véhicules d'intervention, des centres de Tôtes, Doudeville et Yerville et une vingtaine d'hommes. Les pompiers ont dû procéder à la désincarcération des blessés, dont une femme âgée de 48 ans grièvement blessée.

Un refus de priorité ?

Les premières constatations de la gendarmerie ont pu établir provisoirement les circonstances de l'accident, dont l'origine pourrait être un refus de priorité à une intersection au niverau du hameau du Chemin.

En voulant éviter une Renault 19, conduite par un jeune homme de 22 ans, qui débouchait de la RD23 (rue du Bois Guilbert à Motteville) l'octogénaire circulant en direction de Yerville sur le CD929 aurait donné un brutal coup de volant si bien que sa Peugeot 106 s'est déportée sur la gauche percutant de plein fouet une Ford Fiesta qui arrivait en face et se dirigeait vers Yvetot.

Le choc, d'une extrême violence, a coûté la vie à la personne âgée, originaire de Yervile. Les deux autres automobilistes ont été blessés. La conductrice de la Fiesta, une femme de 48 ans demeurant à Auffay, était incarcérée dans sa voiture lorsque les secours sont arrivés. Le conducteur de la Renault 19, domicilié à Mesnil-Panneville, a été plus légèrement blessé.

Un témoin a été choqué par la scène de l'accident, mais son état n'a pas nécessité son hospitalisation.

La gendarmerie a procédé aux premières constatations afin de déterminer les responsabilités de chacun des conducteurs.

La circulation a été rétablie peu avant 22 heures sur le CD929.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com